Accueil Médias Sur cinq personnalités médiatisées, moins d’une femme

Sur cinq personnalités médiatisées, moins d’une femme

par Camille Saint-Cricq

Seulement 17,9 % des personnalités qui ont fait l’année médiatique 2019 sont des femmes. La fabrique à héros que sont les médias montre plutôt des sportifs et des dirigeants chez les hommes ; des actrices et des mannequins chez les femmes.

Pour trouver des rôles modèles inspirants dans les médias, les filles devront encore attendre. Depuis 2013, Press’edd, plateforme de services de veille-médias, établit un classement des 1000 personnalités les plus médiatisées dans la presse Française. Et depuis sept ans, les femmes comptent pour moins de 20 % dans ce Palmarès. La libération de la parole des femmes initiée par le mouvement #MeToo en 2017 n’y aura rien fait. Si elles comptaient pour 19,2 % des personnes citées lors de la première édition en 2013, elles ne sont plus que 17,9 % en 2019. Les variations ont été très légères durant ces sept ans avec notamment une baisse en 2018 à 15,3 %.

Les modèles de femmes visibles sont issus à 45 % de la culture et des médias avec des personnalités comme Laetitia Halliday, Catherine Deneuve ou Julie Gayet. Les femmes politiques occupent le haut du classement des 50 premières femmes citées avec, aux trois premières places , Marine Le Pen (première femme mais 7ème du classement mixte), puis Theresa May (9ème du classement mixte) et Agnès Buzyn (11ème du classement mixte). A noter que Greta Thunberg, la jeune militante suédoise qui agace tant les hommes politiques est citée comme « plus forte hausse dans le classement.» Elle se hisse à la 35ème position au classement général et à la 6ème chez les femmes. Parmi les nouvelles du classement cette année : Manon Aubry, élue députée européenne La France Insoumise (à la 83ème place) et Sibeth Ndiaye nommée porte-parole du gouvernement en mars (à la 106ème place).

 Catégorie business, men only

Grâce à la coupe du monde de foot, les sportives sont un tout petit peu plus nombreuses que l’an dernier dans ce classement (21 % contre 19 %). Mais les femmes de la catégorie business demeurent quasi invisibles : elles ne représentent que 1% des personnes médiatisées dans cette catégorie, comme en 2018.

Sur le classement général, ce sont les responsables politiques qui arrivent en premier : Emmanuel Macron, Donald Trump, Edouard Philippe. Puis les footballeurs Kylian Mbappé et Neymar. Si la catégorie sport n’est pas primordiale pour les femmes, en revanche elle est la plus représentée dans le classement des 1 000 avec un total de 44% de personnalités. Et aucune femme ne figure dans le top 10 de la catégorie. Dans son commentaire du classement, Press’edd observe les meilleures ou moindres performances du cyclisme du tennis ou du foot. Autant de sports sur lesquels les médias ont choisi de braquer les projecteurs, en ciblant les hommes. La fabrique à héros que sont les médias aime toujours les hommes de pouvoir et les sportifs. Les femmes sont médiatisées surtout quand elles jouent des partitions écrites par des hommes ou restent dans des rôles de muses.

 

Méthodologie :  » Ce classement a été établi à partir d’un échantillon de 3 000 titres de la presse française et sites du web éditorial. Les articles paraissant dans plusieurs éditions de publications print régionales ne sont comptabilisés qu’une fois. »

Lire aussi dans Les Nouvelles News

Des quotas de réalisatrices et des mesures contre le harcèlement

Les grands médias mondiaux, un business d’hommes

Greta Thunberg personnalité de l’année, les climatosceptiques en colère

Tribunal médiatique, l’homme/ l’œuvre, Polanski, Haenel… questionnons les questions

Seulement 169 femmes sur les 1 000 personnalités les plus médiatisées en 2017

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire