Accueil Société Sur les traces des poissons rouges

Sur les traces des poissons rouges

par Isabelle Germain

poisson« Tiens, je ne suis jamais passé par là » se dit le poisson rouge après avoir fait le tour de son aquarium. Et il recommence. Trois secondes et sa mémoire se dérobe. Et nous, humains, que retenons-nous de nos tours d’aquariums ? Agnès Maillard qui a ouvert son blog « le Monolecte » fin 2004 a écrit ses textes sans trop se retourner, entrainant derrière elle des milliers d’internautes… Jusqu’au jour où elle s’est surprise à se relire. Et ce fut un vertige.


 

Son livre raconte les turpitudes des grands de ce monde, les petits et gros tracas de vies pourries par des politiques absurdes, les injustices, les égoïsmes… Chacun de nous les croise et les rencontre à chaque tour d’aquarium. Comme si notre destin était de répéter les erreurs du passé. « Le syndrome du Poisson rouge » est un remède pour les parcimonieux de la mémoire et les étriqués du sens critique.

Le Tsunami que les médias ont regardé avant tout par le petit bout de la lorgnette occidentale, insistant sur la catastrophe pour l’industrie touristique et les morts français, avant de relayer la mobilisation en faveur des populations en détresse. Ces carnets du chômage ordinaires et les discours politiques insensibles au mal qui ronge les victimes… La blogueuse dénonce les coups portés à notre modèle social dans une indifférence médiatique qu’elle juge coupable… Ramassés dans un livre, ces coups paraissent plus durs.

Heureusement, elle raconte aussi les moments de poésie qu’elle saisit avec un humour léger. Comme ce jour où elle découvre que sa fille fait partie de la race des « trempeurs ».  « Que le liquide soit froid ou bouillant, que l’aliment soit sec ou mou, ils trempent invariablement »… « J’ai longtemps pensé que la scission entre trempeurs et nontrempeurs était purement dynastique : chaque famille transmettant ses techniques de nourrissage à sa progéniture par la voie de l’exemplarité »… Et puis… Son livre est entrelardé aussi de recettes de cuisine et de récits de convivialité. Ecrit du fin fond d’un bled gascon, ce blog en livre pourrait être lu comme un recueil de nouvelles, en picorant un texte par-ci par-là. Mais avec sa plume énergique, Agnès Maillard ne lâche pas son lecteur qui risque d’avaler les 150 textes d’un coup pour ne pas en perdre une miette. Avant de faire un tour d’Aquarium ici, vous pouvez relire ce texte qu’Agnès a publié dans Les Nouvelles NEWS.

 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE

Sur les traces des poissons rouges.

« Tiens, je ne suis jamais passé par là» se dit le poisson rouge après avoir fait le tour de son aquarium. Et il recommence. Trois secondes et sa mémoire se dérobe. Et nous, humains, que retenons-nous de nos tours d’aquariums ? Agnès Maillard qui a ouvert son Blog « le Monolecte »fin 2004 a écrit ses textes sans trop se retourner entrainant derrière elle des milliers d’internautes… Jusqu’au jour où elle s’est surprise à relire. Et ce fut un vertige. Les turpitudes des grands de ce monde, les petits et gros tracas de vies pourries par des politiques absurdes, les injustices, les égoïsmes…Chacun de nous les croise et les rencontre à chaque tour d’aquarium. Comme si notre destin était de répéter les erreurs du passé.

Ce Tsunami que les médias ont regardé avant tout par le petit bout de la lorgnette occidentale insistant sur la catastrophe pour l’industrie touristique et les morts français avant de relayer la mobilisation pour aider les populations en détresse. Ces carnets du chômage ordinaires et les discours politiques insensibles au mal qui ronge les victimes… La blogueuse dénonce les coups portés à notre modèle social dans une indifférence médiatique qu’elle juge coupable… Ramassés dans un livre ces coups paraissent plus durs.

Heureusement elle raconte aussi les moments de poésie qu’elle saisit avec un humour léger. Comme ce jour où elle découvre que sa fille fait partie de la race des « trempeurs ». « Que le liquide soit froid ou bouillant que l’aliment soit sec ou mou, ils trempent invariablement »… « J’ai longtemps pensé que la scission entre trempeurs et nontrempeurs était purement dynastique : chaque famille transmettant ses techniques de nourrissage à sa progéniture par la voie de l’exemplarité »… Et puis… Son livre est entrelardé aussi de recettes de cuisine et de récits de convivialité. Ecrit du fin fond d’un bled gascon ce blog en livre pourrait être lu comme un recueil de nouvelles, en picorant un texte par-ci par-là. Mais avec sa plume énergique Agnès Maillard ne lâche pas son lecteur qui risque d’avaler les 150 textes d’un coup pour ne pas en perdre une miette. Avant de faire un tour d’Aquarium ici, vous pouvez relire ce texte qu’Agnès a publié dans LESNOUVELLES news.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire