Accueil MédiasBruits et chuchotements Table de dirigeants : la photo qui ne passe plus

Table de dirigeants : la photo qui ne passe plus

par La rédaction

Une trentaine de dirigeants d’entreprises hommes attablés en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité… Exaspération sur la Toile. 

Il y a encore dix ans, cette photo n’aurait choqué qu’un petit cercle de féministes. Mais cette fois-ci, les réseaux sociaux se sont enflammés partout en Europe. Autour d’une grande table en forme de U le 19 février, une trentaine d’hommes sont assis pour un déjeuner d’affaires. Il s’agit de Présidents directeurs généraux de grandes sociétés réunis en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité. Cette photo a d’abord été diffusée sur twitter par  Michael Bröcker, le rédacteur en chef du journal allemand The Pioneer qui observait que, pourtant, 45 % des intervenant.es de la conférence sur la sécurité étaient des femmes… Mais quand il s’agissait de dirigeants d’entreprises, il n’y avait plus que des hommes.

La femme politique social-démocrate Sawsan Chebli, qui avait été nommée secrétaire d’Etat au Sénat de Berlin en 2016, a alors re-tweeté la photo avec ce commentaire : « cette image semble venir d’un autre monde. Mais ce n’est pas un autre monde. C’est la réalité en 2022. Voici à quoi ressemble le déjeuner des CEO à la #MSC2022. Là où il y a du pouvoir, il manque des femmes. Nous avons encore beaucoup de travail » … Et son tweet a fait boule de neige.

Constatant que « ma petite photo a fait le tour du monde », ce lundi matin dans son journal, Michael Bröcker a expliqué « la photo et son histoire » dans The Pionieer. Il précise que : une femme était arrivée en retard et que d’autres avaient annulé leur venue.

La photo avait fait réagir, quelques hommes qui se trouvaient sur le cliché. Joe Kaeser, ancien PDG de Siemens, a par exemple tweeté : « L’année prochaine, nous ferons mieux. J’en parlerai demain lors de la réunion de rétroaction du comité consultatif du MSC. » Mais avec quels effets ?

Petit à petit, la place des hommes dans les cercles de pouvoir est de plus en plus décriée. Début février, la vice-présidente du gouvernement espagnol et ministre de l’économie et de la transformation numérique, Nadia Calviño, annonçait qu’elle ne participerait plus à des événements officiels ou à des photos de groupe si elle était la seule femme présente sur le cliché.

En France, l’association @Jamaissanselles a poussé plus loin les revendications : Pas une seule femme n’était présente à ce #CEOLunch de la Conférence de Munich sur la sécurité, qui compte pourtant 45 % d’intervenantes ! Pour #JamaisSansElles, il faut plus que de la visibilité : à compétence égale, responsabilité et salaire égaux. #GouvernancePartagée #MSC2022 (lire #JAMAISSANSELLES : LE BOYCOTT DES PANELS 100% MASCULINS S’ORGANISE)

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

Guéroult 22 février 2022 - 10:03

Mais où sont les femmes ? On a beau chercher, aucune femme n’est présente ! La honte !!

Répondre

Laisser un commentaire