Accueil Sans catégorie Têtes de listes aux régionales, 78% d’hommes

Têtes de listes aux régionales, 78% d’hommes

par La rédaction
Carte des nouvelles régions par Gtaf (fichier d'origine Naturals) — Travail personnel d'après Naturals. Sous licence CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons.

Carte des nouvelles régions par Gtaf (fichier d’origine Naturals) — Travail personnel d’après Naturals. Sous licence CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons.

Sur les 171 listes officiellement déposées pour les élections régionales, seules 37 sont menées par des femmes.

Est-ce vraiment une surprise ? Dès le début de l’année, le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes anticipait que les femmes seraient « réduites à la portion congrue à la tête des régions ».

Les listes pour les élections régionales des 6 et 13 décembre sont paritaires, puisque la loi veut qu’elles soient composées en alternance d’hommes et de femmes. Mais c’est bel et bien dans cet ordre le plus souvent, comme le confirment les listes publiées le 10 novembre par le ministère de l’Intérieur. Des hommes puis des femmes.

En effet, parmi les têtes de listes, quatre sur cinq sont des hommes : sur les 171 listes régionales déposées en France, seules 37 sont menées par des femmes, soit 21,6%.

Un pourcentage qui rappelle celui de femmes têtes de listes (21,4%) dans les départements où était appliquée la proportionnelle aux dernières élections sénatoriales. Tandis qu’aux dernières élections municipales, seules 17% des têtes de listes étaient des femmes.

Lire aussi notre enquête :
Dans les coulisses des investitures : pourquoi toujours si peu de parité ?

Sur 13 régions métropolitaines, le Parti socialiste compte trois femmes têtes de liste – Carole Delga en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon, Marie-Guite Dufay en Bourgogne/Franche-Comté et Emmanuelle de Gentili en Corse. Elles sont trois également pour le Front national. Le parti Les Républicains n’a investi que deux femmes en tête de liste régionale : Valérie Pécresse en Ile-de-France et Virginie Calmels, loin d’être favorite, en Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes. Seul EELV joue le jeu de la parité avec 7 femmes et 6 hommes parmi ses têtes de listes régionales.

Marie-Guite Dufay, en Franche-Comté, est aujourd’hui la seule femme à diriger une région. Coïncidence, la future grande région Bourgogne/Franche-Comté est aussi la seule où, sur l’ensemble des têtes de listes, on compte autant de femmes que d’hommes, d’après les calculs de FranceTV Info.

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com