Accueil DiversNouvelles brèves Traite humaine : les femmes et les enfants d’abord

Traite humaine : les femmes et les enfants d’abord

par La rédaction

Plus du quart des victimes de la traite dans le monde sont des enfants, dont une majorité de filles. Et plus de la moitié sont des femmes, d’après le dernier rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) publié mercredi 12 décembre. Ce rapport (ici en anglais)s’appuie sur les données fournies par 132 pays.

Les enfants représentent 27% des victimes de la traite entre 2007 et 2010 – une hausse constatée de 7% par rapport à la période précédente, de 2003 à 2006. C’est le sexe féminin qui est de loin le plus concerné. Les femmes représentent 59% des victimes, les filles 17% ; les hommes 14% et les garçons 10%.

Dans les pays africains et asiatiques, la plupart des cas de trafic relèvent du travail forcé, alors que l’exploitation sexuelle est plus répandue en Europe et dans les Amériques. Selon l’ONUDC, les victimes en provenance d’Asie de l’Est ont été recensées dans plus de 60 pays : il s’agit du groupe géographiquement le plus dispersé. Et c’est en Europe qu’on trouve le plus grand nombre de victimes originaires de pays différents.

Globalement, c’est l’exploitation sexuelle qui représente la plus grande part du trafic d’êtres humains : elle concerne 58% des cas relevés dans le rapport. Le travail forcé concerne 36% des cas.

L’ONUDC invite toutefois à considérer ces chiffres avec des pincettes. Car les données officielles des Etats sur lesquels elle base son rapport « surestiment sans doute l’exploitation sexuelle », le plus visible des trafics, « et donc la part des femmes concernées, dans la mesure où les femmes représentent une écrasante majorité des victimes d’exploitation sexuelle ».

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

L’Europe doit resserrer les rangs contre l’esclavage moderne

Rescapées de la traite

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire