Accueil Société Un « panier de la ménagère » à shopper

Un « panier de la ménagère » à shopper

par La rédaction

Sacs

Le magazine Elle s’en prend à juste titre à l’expression « panier de la ménagère », mais se prend les pieds dans le sac…


 

La blogueuse Olympe se fait l’écho de la campagne lancée par le magazine Elle : non à l’utilisation de l’expression « panier de la ménagère ». Une expression encore récemment utilisée dans un titre du site Atlantico.fr, qui a quelque peu agacé Valérie Toranian : la directrice de la rédaction du magazine féminin s’en est ouverte sur Twitter, lançant un appel à suggestions pour remplacer le terme.

Superficialité et surconsommation

Le 14 septembre, Elle faisait le bilan de cette consultation en ligne : « C’est finalement le terme ‘eat bag’ qui l’a emporté ». Ce qui signifie peu ou prou « panier repas » en français (alors que le « panier » de l’INSEE inclut bien plus que l’alimentation), mais surtout fait écho au « it bag », terme qui hante les pages des magazines féminins et qui désigne le dernier sac à la mode au bras des stars, qu’il faut donc absolument acheter (pardon, « shopper »).

En somme, Elle invite à remplacer le sexiste « panier de la ménagère » par un terme « qui n’est un symbole que pour les accros à la superficialité et à la surconsommation », comme le fait remarquer un commentaire sur le site du magazine.

Réalité sociologique

On peut surtout remarquer que le terme de « panier de la ménagère » n’est en rien officiel. L’INSEE l’utilisait encore parfois en 2001, mais emploie désormais celui de « panier de consommation des ménages ». Et encore, il ne correspond plus vraiment à grand chose. Le cadre statistique est celui de l’Indice des prix à la consommation. Mais c’est que la presse l’aime, la ménagère, et peine à s’en défaire. En 2009, Rue89 notait que le terme n’est pas officiel, mais ne pouvait s’empêcher de l’utiliser dans son titre.

Autre signe de cette schizophrénie médiatique : en juillet dernier, Médiamétrie évoquait la « ménagère numérique ».. tout en notant, en encadré, que le terme de ménagère « apparaît de plus en plus désuet, dévalorisant pour l’image des femmes, ne correspondant plus vraiment à la réalité sociologique. » Pourquoi, alors, l’utiliser ? Parce qu’il reste très usité, et parlant pour les lecteurs, nous avait expliqué en substance Médiamétrie.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Pas de puériculture pour papa ?

 

 

Photo Tom Harpel

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Lirelle 19 septembre 2012 - 08:45

pourquoi pas appeler ça tout simplement « le caddy familial » ou « le chariot moyen » (si ça concerne aussi les célibataires ou vivant seul-e) … panier ménagère c’est désuet et sexiste.

Répondre
Lili 19 septembre 2012 - 15:45

Derrière le côté ridicule de la démarche de Elle, c’est bien tout un symbole que l’on peut y voir : le féminisme, censé libérer la femme, devient en fait un moyen pour mieux l’asservir à la société d’ultra-consommation. Dommage pour les femmes mais aussi pour les hommes.

Répondre

Laisser un commentaire