Accueil MédiasBruits et chuchotements Une question sur le viol suspendue sur Twitter

Une question sur le viol suspendue sur Twitter

par Camille Saint-Cricq

« Comment fait-on pour que les hommes cessent de violer ? » : pour avoir écrit cela, un compte a été suspendu sur Twitter. Questionnons les questions.

Le réseau social Twitter, très fréquenté par les responsables politiques et les journalistes, a suspendu le compte de @Mélusine2 pour avoir posté ce message : « il y a à savoir, il y a à entendre, lire et compter. Violences massives contre les femmes, les enfants, les hommes gays. Et une question de civilisation : comment fait-on pour que les hommes cessent de violer ?» Mélusine2 faisait une analyse systémique des violences sexuelles et réagissait à l’afflux de témoignages #MeToo et notamment, celui, plus récent #MeTooGay racontant de terribles histoires de violences masculines.

Dès que ce compte a été suspendu, un mouvement de solidarité féministe s’est lancé. Des messages reprenant la question ont afflué sur Twitter. Et d’autres comptes ont été suspendus comme celui de la militante @elisarojasm qui avait copié la question sous forme de hashtag #CommentFairePourQueLesHommesArrètentDeVioler, plusieurs fois.

Une capture d’écran fait apparaître les raisons de la suspension de son compte : « Infraction à nos règles de conduite haineuse » semble être retenu. « Vous ne devez pas attaquer, menacer ou harceler d’autres personnes sur la base de critères suivants… ». Et parmi ces critères, il y a le sexe. La lecture de ces règles qui laissent perplexe. Où était l’attaque, la menace ou le harcèlement dans la question « Comment fait-on pour que les hommes cessent de violer ? » ?

Bien sûr des tombereaux de commentaires outrés ont afflué de la part d’hommes et de femmes reprenant l’opposition à #MeToo : #NotAllMen, pas tous les hommes. Elle aurait dû écrire « des hommes » disaient en substance ces tweets. En face, les féministes expliquaient plus ou moins patiemment qu’il n’était nullement question de prétendre que tous les hommes sont des violeurs. Quand on pose la question, par exemple « comment faire pour que les enfants mangent des légumes ? », on ne prétend pas qu’aucun enfant n’en consomme…

Et pour tenter de faire taire ceux qui ne veulent pas comprendre, le médecin et écrivain Baptiste Beaulieu a répondu à plusieurs reprises à ces hommes rebaptisés OuinouinPasTousLesHommes : « Tais-toi (…), tu fais partie du problème. On ne parle pas de toi là. Laisse ton ego de côté et pense aux autres et à la façon dont le système patriarcal facilite le viol et protège les violeurs. Bref. Tais-toi et pense. »

https://twitter.com/BeaulieuBap/status/1353298407113306112

Lire aussi dans Les Nouvelles News

VALÉRIE REY ROBERT : « #METOO N’A PAS ABOLI LA CULTURE DU VIOL »

SUR TWITTER, LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES LIMITE LEUR EXPRESSION

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire