Accueil MédiasBruits et chuchotements Une semaine d’info-égalité en été 

Une semaine d’info-égalité en été 

par Camille Saint-Cricq

Voici, dans cette revue de presse, une semaine d’actu dans la lutte pour l’égalité femmes-hommes. La semaine a été marquée par la mort de la grande avocate Gisèle Halimi, nous consacrons un article à son oeuvre et aux hommages qui lui sont rendus -des hommages sincères, d’autres à côté de la plaque.

 

# 45 000 appels au 3919 pendant le confinement. Un rapport de la Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF), indique que le numéro destiné aux femmes victimes de violences a vu le nombre d’appels augmenter entre le 16 mars et le 10 mai dernier. Les points d’accueil dans les supermarchés ont accompagné près de 500 personnes. FranceInfo donne davantage de détails.

Trois licenciements et un blâme au service des sports de France Télévisions, dans le cadre de l’affaire de harcèlement et de sexisme visant la journaliste Clémentine Sarlat selon  L’Équipe. En prenant la parole début avril, Clémentine Sarlat avait poussé la présidente du groupe audiovisuel Delphine Ernotte à lancer une enquête interne. « J’allais à Stade 2 en pleurant », déclarait la journaliste. Les conclusions des investigations rendues fin juin, après des centaines d’entretiens menés par un cabinet indépendant spécialisé dans les « crises humaines » ont conduit la direction de France Télévisions à prendre ces sanctions.

# Féministes ayatollahs et autres saillies anti-féministes : réponses à Eric Dupond-Moretti. Dans une interview à BFM TV, le garde des Sceaux a distingué, selon ses critères, les bonnes féministes et « les ayatollahs ». Réponse de Femmes solidaires : « Au Garde des Sceaux qui traite les féministes d’ayatollahs, rappelons que les ayatollahs sont ceux qui ont condamné sa consœur Nasrin Sotoudeh à 38 ans de prison et 148 coups de fouet. Pour le seul tort d’avoir exercé son métier avec courage et probité. Les mots ont un sens ! »  (voir ici qui est Nasrin Sotoudeh). Il s’est aussi amusé à dévoyer la pensée de Simone de Beauvoir, et vider de son sens politique la célèbre phrase « on ne naît pas femme, on le devient » La philosophe Manon Garcia l’explique dans cet article d’Aude Lorriaux dans 20Minutes

# PMA adoptée à l’Assemblée Nationale, reste le Sénat. Le Monde reprend une dépêche AFP annonçant que « l’Assemblée nationale a adopté en deuxième lecture le projet de loi bioéthique et sa mesure-phare de l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, dans la nuit du vendredi 31 juillet au samedi 1er août. » Et résume les oppositions qu’il a fallu vaincre lors de ce débat.

# Une commission sur les violences faites aux enfants. Dans une interview accordée au JDD, le Secrétaire d’Etat à l’Enfance et aux Familles, Adrien Taquet, annonce la création d’une nouvelle instance, sur le modèle de celle mise en place par l’Église, qui enquêtera sur la pédocriminalité. « L’inceste est le dernier des tabous », déclare-t-il.

# Affaire Darmanin suite. « Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a retiré la plainte pour « dénonciation calomnieuse » qu’il avait déposée en 2018 contre une habitante de Tourcoing qui l’a accusé d’avoir abusé d’elle, selon les informations de Mediapart. » indique l’Obs 

# Congé paternité obligatoire d’un mois ? Adrien Taquet, secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles, était l’invité du « 8h30 franceinfo », mardi 28 juillet. Un congé paternité d’un mois ?  « J’y suis non seulement favorable, mais nous y travaillons. Une des hypothèses sur laquelle nous travaillons, c’est de doubler le congé actuel et de passer à un mois de congé parental global, c’est-à-dire intégrant à la fois le congé paternité stricto sensu et les congés de naissance » a-t-il affirmé.

# Lutte des femmes de chambre. Libération revient sur la lutte des femmes de chambre pour l’amélioration de leurs conditions de travail avec une interview de l’ historienne et maîtresse de conférences à l’université de Rouen, Ludivine Bantigny. Une lutte très longue (voir ici en 2013) Marlène Schiappa s’était engagée à voir les principales fédérations d’employeurs de ces femmes de chambre en juin 2019 (voir ici)

# Au Canada, les films de femmes enfin financés. Le magazine culturel LInitiative.ca reprend le communiqué de Réalisatrices Équitables (RÉ), Women in Film and Television Canada (WIFT Canada), et Women in View (WIV). « Nous sommes fières de constater que les mesures de parité ont entraîné un bond impressionnant du nombre de réalisatrices dans la catégorie des films à budget élevé (2,5 millions de dollars et plus), passant de 19 % au début des mesures de parité il y a trois ans, à 42 % en 2019-2020. » Elles ajoutent : « Ces statistiques réfutent une bonne fois pour toutes le mythe selon lequel il manquerait de réalisatrices talentueuses pour tenir les rênes de projets de longs métrages, surtout à l’échelon des budgets les plus élevés. »

# Sport : le foot repart. Si, après la période de confinement, les premiers sportifs revus dans les médias étaient des hommes, FranceInfo consacre un long article à la reprise de la Coupe de France féminine. Et le Parisien annonce les résultats du premier match.

# Quand la presse dénonce, la police bouge France-Antilles a d’abord écrit un article intitulé « Les officiers de police de Pointe-à-Pitre banalisent-ils le harcèlement sexuel ? » Puis le journal a reçu un communiqué indiquant que les deux femmes qui ont témoigné de leurs difficultés à déposer une plainte pour harcèlement de rue, « ont été directement contactées ces derniers jours par les services de police afin de recueillir prioritairement leur plainte ». Les policiers ont semble-t-il été rappelés à l’ordre.

# Michèle Perrot, Historienne revient sur les affaires en cours. Dans un entretien à France Inter, elle parle de l’affaire Darmanin, de l’hypocrisie de la présomption d’innocence. Sur la démission de Christophe Girard, elle déplore une confusion entre témoin et coupable et contextualise l’affaire.

# Royal et les « folles ». Des rumeurs sur des échanges de textos à propos de sa non-nomination au gouvernement font apparaître qu’elle aurait été traitée de « folle » par un ministre. « Folle » : elle dénonce la violence pernicieuse de ce qualificatif employé pour dissuader les femmes de s’asseoir à la table du pouvoir. Explications dans le HuffingtonPost.

# Diana Russell est décédée. Terrienne TV5-Monde rend hommage à la « Militante et universitaire féministe, Diana Russell [qui] inventa le mot-valise « féminicide » à partir des termes « féminin » et « homicide ». Elle fut la première à le définir comme un « meurtre à mobile misogyne… motivé par la haine, le mépris, le plaisir ou le sentiment d’appropriation des femmes” »

# Sexisme ordinaire. #UneFemme ne sait plus où donner de la tête : voici qu’elle va diriger les CRS nous annoncent plusieurs journaux. Même si quelques-uns font l’effort de donner son nom dans le titre, elle reste l’exception qui confirme la règle « entre hommes »

# Et aussi : la tribune de Mazarine Pingeot, publiée dans le Monde, reproche aux nouvelles féministes de l’ennuyer. Les féministes n’ont pourtant pas vocation à la distraire. Dans Les Nouvelles News, l’écrivaine Laurence Biava lui répond.

LA SEMAINE DERNIERE ICI

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire