Accueil MédiasBruits et chuchotements Vendée Globe : vin de la victoire, pubis de la défaite

Vendée Globe : vin de la victoire, pubis de la défaite

par Isabelle Germain

Ecume de la course à la voile dans les médias. Un homme savoure une victoire avec du vin, d’autres font courageusement face à l’adversité. Une skippeuse se blesse au pubis,  une autre se coupe les cheveux.

CNews : « Vendée Globe, une skippeuse s’ébouillante le pubis ». Le Dauphiné Libéré : « Vendée Globe : une skippeuse s’ébouillante le pubis avec une tasse de thé », BFM : Clarisse Cremer sous traitement après s’être brûlé le pubis avec son thé »… Le 16 novembre plusieurs journaux d’information générale ont consacré un article entier à cette information, avec le plus possible de détails. Ils auraient pu se contenter de dire dans leur titre qu’elle s’était blessée en se brûlant, et attendre le corps de l’article pour donner des précisions. Le récit aurait pu être héroïque car en y regardant de plus près, c’était la première tasse que la skippeuse prenait le temps de s’offrir depuis un départ mouvementé, sur lequel elle n’a rien lâché pour se situer en 18ème position. Ce qui est déjà remarquable pour un premier tour du monde en solitaire. D’autres ont déjà rebroussé chemin. Les titres qui parlent de son pubis envoient aussi sur une vidéo où elle s’auto-sabote, se traitant d’idiote, comme le font souvent les femmes. Normal, à force de voir l’infériorité des femmes autour d’elles, elles l’ont intériorisée. Et ce traitement médiatique du Vendée Globe n’arrange rien.

Dans ces journaux et dans bien d’autres, le récit de la course réservé aux skippeuses laisse perplexe. Elles ne sont déjà pas très nombreuses, comme des exceptions qui confirment la règle « men only » dans le milieu (voir : « RAZ-DE-MARÉE » FÉMININ AU VENDÉE GLOBE ?) voici qu’en plus elle sont présentées comme des idiotes ou focalisées sur des sujets secondaires avec des articles qui au passage font allusion à leur sexe. 

Demandons au moteur de recherche de  CNews comment la chaîne d’information en continu parle du Vendée Globe. Que donne-t-elle à voir des concurrents et des concurrentes ? C’est époustouflant. Outre les nouvelles du pubis de Clarisse Cremer, un article est entièrement consacré à « la technique de Samantha Davies pour se couper les cheveux au milieu de l’océan. » Samantha Davis est pourtant une des concurrentes les plus expérimentées de la course. Un autre titre fait dire à Clarisse Cremer « J’ai peur » à l’approche de la tempête Théta. Seule Alexia Barrier est considérée avant tout comme une grande sportive avec ce titre : « Alexia Barrier à l’épreuve d’un défi sportif, scientifique et environnemental ».

Dans les titres sur CNews, les hommes, eux, ne parlent ni de leurs cheveux ni de leur pubis. Ils sont affichés triomphants comme ici : « Jean Le Cam fête le passage de l’équateur avec une bouteille de vin. » Leurs chances de gagner la course sont annoncées avec enthousiasme et face à l’adversité ils réfléchissent comme ici : « En route pour rentrer aux Sables d’Olonne, Jérémie Béyou réfléchit à abandonner. »

S’il y a un nombre record de femmes dans cette course cette fois-ci, pas sûr que l’image des femmes dans les médias s’améliore pour autant. Encore un traitement journalistique qui tapisse notre inconscient collectif de sexisme.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

ELLES COUSENT, ILS CAUSENT : SOUS LES MASQUES, LE SEXISME ORDINAIRE
ILS PENSENT LA GUERRE, ELLES PANSENT LES BLESSURES : LE MONDE SELON LES MÉDIAS

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire