Accueil Médias Vers davantage de sport féminin à l’antenne

Vers davantage de sport féminin à l’antenne

par La rédaction

La révision du décret fixant les obligations de retransmission est lancée. Le CSA publiera une étude statistique le 22 janvier.


 

« Que les obli­ga­tions des chaî­nes publi­ques et pri­vées en matière de retrans­mis­sion d’épreuves spor­ti­ves fémi­ni­nes soient accrues » : c’était un engagement pris dans le cadre du comité interministériel aux droits des femmes du 30 novembre. Et la ministre des Sports Valérie Fourneyron l’a confirmé jeudi 10 janvier devant Michel Boyon, le président du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) et Rachid Arhab, membre du CSA responsable de la mission sport.

« Un groupe de travail réunissant le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère des Droits des Femmes et le ministère en charge des Sports a été mis en place pour étudier les modalités d’extension de la liste des événements sportifs majeurs figurant dans le décret ‘Télévision sans frontières’ du 22 décembre 2004 », indique le ministère des Sports. Ce décret fixe les obligations de diversité qui s’imposent aux chaînes du service public.

Pour l’heure, sur la vingtaine d’« événements sportifs majeurs » dont il oblige la retransmission sur les chaînes publiques, 13 sont exclusivement masculins. Et un seul strictement féminin : la finale dames de Roland-Garros (tennis). S’y ajoutent des événements mixtes : les Jeux olympiques et les championnats du monde d’athlétisme. Ainsi que la demi-finale et finale de la Fed Cup (tennis) et les finales des championnats d’Europe et du monde de handball et basket-ball féminins… si l’équipe de France y participe.

Selon les derniers chiffres, seul 13% du sport diffusé à la télévision est féminin. Dès le mois de novembre, Najat Vallaud-Belkacem annonçait que ce décret serait revu. Pour travailler à sa réécriture le groupe de travail pourra s’appuyer sur une étude statistique sur la représentation du sport féminin à la télévision que le CSA rendra publique le 22 janvier.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

titine 11 janvier 2013 - 13:04

Si on attendait que les équipes de France masculines participent aux finales des championnats de football européens pour retransmettre les matches à la télévision, les vendeurs de chips-bière-saucisson pour la soirée canapé feraient faillite.

Répondre
Lora 11 janvier 2013 - 14:48

Il faudra aussi que les présentateurs s’entraînent à dire : équipe de *** masculine. Parce que pour l’instant, équipe de ***, c’est d’office les hommes. Comme si une équipe féminine, c’était incongru.

Répondre

Laisser un commentaire