Vers plus d’égalité et de mixité aux Jeux Olympiques

par Arnaud Bihel
CIO

127ème session du CIO le 8 décembre à Monaco © Ian Jones / CIO

« Parvenir à une participation féminine de 50% » et encourager des épreuves mixtes, c’est l’un des engagements adoptés par le CIO.


 

« Favoriser l’égalité des sexes ». C’est le 11ème des quarante engagements adoptés lundi 8 décembre par le Comité international olympique (CIO) pour son Agenda 2020.

« Le CIO œuvrera avec les Fédérations Internationales afin de parvenir à une participation féminine de 50 % aux Jeux Olympiques et pour stimuler la participation des femmes et leur présence dans le sport en créant davantage d’occasions de participation aux Jeux Olympiques. » Et il « encouragera l’inclusion d’épreuves par équipes mixtes. »

Canoë, cyclisme, déjà des promesses

Le texte ne fixe aucun objectif concret. Pour autant, des fédérations se sont déjà engagées sur la voie de l’égalité. Le président de la Fédération internationale de Canoé, par exemple, avait déjà fait part en 2012 de son souhait d’arriver, au plus tard en 2024, à l’égalité olympique. Jusque-là, il existe trois épreuves olympiques masculines de canoë, mais aucune féminine. Les femmes ne peuvent concourir qu’en kayak.

Le président de la Fédération internationale de cyclisme envisage la possibilité d’épreuves mixtes, « pourquoi pas en relais », a-t-il indiqué à Reuters le 8 décembre. Du côté des JO d’hiver, le bobsleigh vient aussi de s’engager sur la voie de la mixité.

Trente médailles d’or de plus pour les hommes

En 2012 aux Jeux de Londres, 44% des athlètes étaient des femmes. Et pour la première fois elles pouvaient participer aux 26 sports olympiques programmés – avec notamment pour la première fois des boxeuses. Mais le nombre total des épreuves reste plus élevé pour les hommes : 162, contre 132 pour les femmes. Et si le Président du CIO remet la médaille d’or au gagnant du marathon lors de la cérémonie de clôture, la gagnante n’a pas droit à cet honneur.

Pour l’égalité, le CIO a aussi beaucoup à faire dans sa composition. Elles sont 24 parmi ses 106 membres. Et son bureau exécutif reflète cette proportion : 4 femmes sur 16. Dont une sur quatre vice-présidents.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

« Justice pour les femmes » : la Charte olympique à l’eau

Les promesses du CIO pour un sport plus féminin

 

Partager cet article

1 commenter

delphine 13 décembre 2014 - 17:30

Espérons que cette résolution soit suivie d’action.
Mais je voudrais souligner qu’aujourd’hui ce sont les hommes qui d’une certaine manière sont lésés: les femmes peuvent participer à tous les sports olympiques programmés… mais pas les hommes. En effet la natation synchronisée leur est interdite faute de participants. c’est un peu le même argument qui avait été employé pour retarder l’ouverture d’épreuves féminines olympique de saut à ski.
Néanmoins la natation synchronisée masculine semble à la plupart bien plus incongrue, ce qui montre bien que les activités féminines ne sont pas prises d’assaut par les hommes… pour moi c’est le prochain chantier pour l’égalité sportive.

Répondre

Répondre à delphine Annuler la réponse