Accueil Politique & Société Dans sa vie, une femme sur sept a subi des violences sexuelles

Dans sa vie, une femme sur sept a subi des violences sexuelles

par La rédaction

La vaste enquête VIRAGE de l’Ined a livré ses premiers résultats. Et confirme l’ampleur des violences sexuelles.

Ces douze derniers mois en France, 62 000 femmes et 2 700 hommes, âgé.e.s de 20 à 69 ans, ont été victimes d’au moins un viol ou d’une tentative de viol. Et 553 000 femmes et 185 000 hommes ont subi une autre forme d’agression sexuelle.

Au cours de leur vie, une femme sur sept (14,5 %) et un homme sur vingt-cinq (3,9 %) déclarent avoir vécu au moins une forme d’agression sexuelle (hors harcèlement et exhibitionnisme). Les femmes sont 6 fois plus souvent victimes de viol ou de tentative de viol que les hommes.

Ce sont quelques uns des premiers résultats de l’enquête VIRAGE (Violences et rapports de genre) menée par l’Ined (Institut national d’études démographiques)1. Premiers résultats dévoilés mercredi 23 novembre, et consacrés aux violences sexuelles.

En 2000, l’enquête ENVEFF, première grande enquête menée par l’Ined sur les violences faites aux femmes, « avait eu un retentissement considérable en mettant en lumière que ces violences n’étaient pas anecdotiques », commente Christelle Hamel, responsable scientifique de l’enquête VIRAGE.

Quinze ans plus tard, les nouvelles données viennent appuyer ce constat. Et ne permettent pas de déceler une baisse de la fréquence des violences sexuelles. Sans que l’on sache pour autant si rien n’a changé, ou si les violences ont reculé tandis que la parole s’est libérée.

La famille, premier espace de risque

Principal enseignement de ces premiers résultats : les violences sexuelles que subissent les femmes sont non seulement beaucoup plus fréquentes, mais elles se produisent dans tous les espaces de vie – espace public, travail, famille – et tout au long de la vie – les violences dans le cadre des relations conjugales s’ajoutant aux violences subies dans la famille dès l’enfance et l’adolescence.

« L’espace de la famille et des relations avec les proches est un espace de victimation majeure », commente Alice Debauche, co-auteure de l’enquête. « Les violences y sont commises très tôt : 85% d’entre elles débutent avant l’âge de 15 ans, pour les deux sexes. »

« C’est encore un sujet grandement tabou que celui des violences sexuelles dans l’enfance et dans la famille, et les chiffres sont terribles », commente la ministre de la Famille, de l’enfance et des Droits des femmes, en dénonçant les discours de « ceux qui aimeraient ne pas voir que la famille est aussi le premier lieu d’exposition au danger. »

Parmi les autres enseignements de ces premiers résultats, cette autre différence entre femmes et hommes concernant la perception. Sur la question des attouchements subis, près de 7 femmes sur 10 jugent les faits assez ou très graves, alors que presque 85% des hommes concernés estiment que les faits n’étaient pas graves.

De nombreux autres résultats issus de l’enquête VIRAGE sont à venir. Ils concerneront par exemple le harcèlement sexuel, mais permettront également d’en savoir plus sur les auteurs des violences, qui sont « massivement des hommes ».

 

 

 

1/ Les informations ont été recueillies au téléphone par des enquêteurs et enquêtrices de l’institut de sondage MV2 de février à novembre 2015 auprès d’un échantillon représentatif de 27268 personnes (15556 femmes et 11712 hommes) âgées de 20 à 69 ans, résidant en France métropolitaine et vivant en ménage ordinaire.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire