Accueil Politique & SociétéSanté Vote pour reconnaître l’endométriose comme affection longue durée

Vote pour reconnaître l’endométriose comme affection longue durée

par La rédaction

L’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une résolution prévoyant l’inscription de la maladie dans la liste des affections longue durée exonérantes. Emmanuel Macron a annoncé une stratégie nationale.

« Grande victoire à l’Assemblée pour les millions de femmes qui souffrent de l’endométriose! Ma résolution dans la niche LFI est adoptée à l’unanimité. Elle ouvre la voie au remboursement des soins, à des congés maladie, pour les malades. Fierté et joie pour les femmes atteintes » : Clémentine Autain, députée LFI de seine Saint Denis a posté ce tweet dès l’adoption de la résolution par 111 voix ce jeudi matin.

L’endométriose est une maladie inflammatoire chronique qui touche une femme sur 10. Cette affection gynécologique encore mal connue provoque de violentes douleurs et des règles très abondantes. Longtemps ignorée ou traitée comme une fatalité devant s’abattre sur des femmes parfois considérées par le corps médical comme « douillettes », cette maladie invalidante a eu beaucoup de mal à devenir un sujet politique. (Lire : Endométriose : encore mal connue – mal diagnostiquée ) Et cela faisait des années que l’association « EndoFrance » et d’autres avaient l’impression de crier dans le désert.

Il y a deux jours, Emmanuel Macron a lancé une stratégie nationale de lutte afin de mieux faire connaître, diagnostiquer et prendre en charge l’endométriose. Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, il assure : « Ce n’est pas un problème de femmes. C’est un problème de société ». Le président de la République répondait ainsi à un rapport de la gynécologue et députée européenne LREM, Chrysoula Zacharopoulou, qui bataille pour faire reconnaître cette maladie.

Pour l’instant ce sont des intentions qui s’expriment. Le texte de Clémentine Autain n’est pas vraiment contraignant. La proposition de résolution adoptée à l’Assemblée Nationale invite le gouvernement à entamer une réflexion pour reconnaître comme une affection longue durée (ALD) l’endométriose et ainsi permettre une prise en charge à 100% par l’assurance-maladie. Mais il semblerait que le sujet fasse l’unanimité désormais. Le vote a été salué par des applaudissements debout de l’ensemble de l’Hémicycle. A suivre…

 

1 commenter

Evelyne 18 juin 2022 - 17:04

l’endométriose est une maladie chronique et des mesures d’aménagement du poste de travail sur un plan ergonomique, ou de réorganisation (horaires, télétravail …) ou de reclassement, sont une nécessité à la fois sociale et économique pour accompagner les maladies chroniques au travail : https://www.officiel-prevention.com/dossier/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/les-maladies-chroniques-au-travail

Répondre

Laisser un commentaire