Accueil Politique & Société Weinstein, « la partie émergée de l’iceberg »

Weinstein, « la partie émergée de l’iceberg »

par La rédaction

Los Angeles depuis le panneau Hollywood. Par James Gubera sur Flickr

Pour l’actrice Emma Thomson, il y a « beaucoup » d’autres prédateurs comme Harvey Weinstein à Hollywood. Roy Price, patron des Studios Amazon, est à son tour sur la sellette après une accusation de harcèlement sexuel.

L’affaire Harvey Weinstein est-elle le prélude à une lame de fond ? Le patron des Studios Amazon, Roy Price, a été suspendu de ses fonctions, jeudi 12 octobre, après des accusations de harcèlement sexuel portées par une productrice, et révélées par le Hollywood Reporter. Les faits remontent à 2015. Isa Hackett dit l’avoir alors rapporté à la direction d’Amazon, et explique que ce sont les témoignages contre Harvey Weinstein qui l’ont encouragée à en parler publiquement aujourd’hui.

Quelques heures plus tôt l’actrice Rose McGowan, l’une des voix les plus virulentes à l’encontre de Harvey Weinstein, avait mis en cause le silence de Roy Price, en interpellant sur Twitter le patron d’Amazon, Jeff Bezos : « J’ai dit au directeur de vos studios que HW m’avait violée. Je le lui ai dit encore et encore. Il m’a dit qu’il n’y avait pas de preuve. Je lui ai dit que c’était moi, la preuve ».

 

Et d’appeler Jeff Bezos à « cesser de financer des violeurs, des pédophiles présumés et des harceleurs sexuels ».

D’autres prédateurs d’Hollywood vont-ils suivre ? Sur CNN, l’avocate féministe Gloria Allred, qui défend une des victimes du producteur, a assuré avoir été « contactée par de nombreuses personnes qui accusent d’autres personnalités de haut rang à Hollywood ».

Dans un entretien à la BBC, l’actrice britannique Emma Thomson s’en prend à une culture de la « masculinité » et du « harcèlement ». Pour elle, Harvey Weinstein est « la partie émergée de l’iceberg », et il y existe sans doute « beaucoup » de situations similaires.

Des mots qui font écho à ceux de Isa Hackett. Au Hollywood Reporter, elle explique que l’affaire Weinstein révèle « pourquoi nous avons tant besoin de femmes à des postes de pouvoir à Hollywood. Il y existe une culture du harcèlement, et il faut y infuser un leadership nouveau et plus diversifié ».

Lire aussi : A Hollywood, aucun progrès en 15 ans pour les femmes

Parmi les voix masculines qui se sont élevées avec le plus de force, celle de Ryan Gosling. L’acteur apporte son soutien à celles qui ont témoigné, et juge que l’affaire Weinstein est « emblématique d’un problème systémique ».

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

Hélène 13 octobre 2017 - 15:27

Vous pouvez aussi noter que Matt MacGorry, acteur dans How to get away with murder est très actif dans la défense des femmes, des personnes de couleur, les personnes LGBTQI et des peuples opprimés dont il relaie les message. C’est tellement rare pour un homme blanc hétéro que ca vaut la peine d’être signalé !

Répondre

Répondre à Hélène Annuler la réponse