Accueil Sans catégorie Quand je serai grande, je serai Zahia D.

Quand je serai grande, je serai Zahia D.

par La rédaction

Photo de couverture sur fond de palmiers, la « scandaleuse » Zahia D., objet de « l’affaire des Bleus », se livre dans Paris Match. Et le grand concert des médias d’entretenir la fascination pour ce personnage devenu emblématique du star system. Le magazine vend ainsi son exclusivité : « Elle nous raconte son existence dorée dans les endroits branchés de la capitale et de la Côte d’Azur. »

Zahia D. virevolte, « papillon de la nuit parisienne », nous dit Paris Match, et choisit ses clients pour, plus tard, ouvrir un institut de beauté. Un rêve sur papier glacé. Un Graal pour les fillettes après l’époque des contes de fées puis des poupées Barbie. Certes, la réprobation traverse parfois le discours médiatique mais discrète, presque surannée.

Zahia D. se prostitue-t-elle ? Non, elle est juste un  « cadeau d’anniversaire ». Et se présente « comme une escort-girl, pas comme une prostituée » : un homme « propose » (entre 200 et 2 000 euros), elle « dispose »…

Oubliés le proxénétisme et son cortège sordide de commerce des corps ! Oubliées les traites de filles ! La prostitution devient un passeport vers la gloire. Cette « existence dorée », ainsi mise en valeur par un magazine à grand tirage, fera fantasmer  les jeunes filles qui rêvent de stars et d’argent. La Une de Paris Match ! Comme Tom Cruise, comme Carla…

Cet étalage glamour fait oublier que la prostitution n’est quasiment jamais le libre-choix d’une femme épanouie, que le proxénétisme est sévèrement réprimé. D’ailleurs, derrière les paillettes, un homme est mis en examen pour « proxénétisme aggravé ». Mais ces réalités s’estompent quand s’exhibe la vie rêvée d’une femme-objet. Devenir un cadeau pour footballeur à coup de silicone et de blonde attitude sera le nouvel Hollywood des filles des années 2010.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

2 commentaires

AdH 5 mai 2010 - 13:48

Pouvait-on attendre autre chose de Paris Match ? :-*
Et est-ce spécifique à la prostitution ? N’y a t’il pas tromperie lorsque ce sont des politiques condamnés, des dictateurs ou des nantis fraudeurs qui sont présentés en magnifiques excellences ?

Répondre
pourquoi zahia 14 juin 2010 - 10:30

quand je la voix je voix une jeune fille belle plaint de ambition alor pourquoi aller fair de l escort girl ce pas bien ce dangereus ce mieleux

Répondre

Laisser un commentaire