Le Goncourt se masculinise à nouveau

Sept sur dix en 2011, huit sur dix aujourd'hui. L'Académie Goncourt renforce son quota d'hommes.


 


Cet aréopage qui décerne le prestigieux prix Goncourt a élu deux nouveaux membres, mercredi 11 janvier :
Pierre Assouline au couvert de Françoise Mallet-Joris, démissionnaire à l'été 2011 ;  
Philippe Claudel au couvert de Jorge Semprun, décédé le 8 juin 2011.

Un chapitre de plus dans la série « Prix littéraires au masculin ». Depuis sa création, l’Académie Goncourt n'a accueilli que 5 femmes membres pour 55 hommes (9%). Et elle est le jury qui, en France, récompense le moins les femmes : 10 auteures sur 109 prix Goncourt, 9% également.

Photo : Les dix précédents membres…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php