Violences faites aux femmes : le ministère se perd dans les chiffres

En lançant une nouvelle campagne de communication pour libérer la parole sur les violences faites aux femmes, Roselyne Bachelot utilise des chiffres de façon erronée. Dommage.


Cela a commencé mercredi dans le quotidien 20 minutes. Roselyne Bachelot y explique que chaque année, « seules 650.000 femmes portent plainte ou déposent une main courante pour les violences qu’elles subissent. Elles ne représentent que 20% des victimes. » En conférence de presse, ce jeudi matin, la ministre des Solidarités, en charge du droit des femmes, présentait ce nombre un peu différemment : « 650 000 femmes de 18…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d'exister.

Je suis abonné·e,
je me connecte

Je m'abonne à partir de 1€

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour ajouter cet article à votre classeur.

css.php