Accueil Politique & Société 3919 : interruption de la procédure de marché public

3919 : interruption de la procédure de marché public

par La rédaction

Après les protestations des associations, le ministère annonce qu’il « va réexaminer » la gestion de la plateforme de lutte contre les violences conjugales.

 « À la suite de travaux complémentaires, le Ministère va réexaminer comment procéder à une redéfinition du mode de gestion des interventions possibles en matière de lutte contre les violences faites aux femmes et a décidé d’interrompre la procédure de marché public en cours » : ainsi est expliqué, dans le communiqué de presse du Ministère d’Elisabeth Moreno, chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, sa décision d’interrompre la procédure de marché public concernant le 3919 ce lundi 25 janvier.

Cette décision fait suite aux protestations des associations de lutte contre les violences faites aux femmes -et en particulier la Fédération nationale Solidarité femmes (FNSF) qui a créé ce numéro national d’aide aux femmes victimes de violences en 1992 et tient à bout de bras ce service indispensable avec peu de moyens depuis.  La FNSF est liée par une convention d’objectifs et de moyens à l’État qui finance 80% du budget de la ligne.

Ces associations avaient appris, en novembre dernier qu’une procédure de marché public devait être lancée par le Ministère pour confier le 3919 à un autre opérateur. Elles soulignaient que la mission de cette pladeforme d’aide n’était pas vraiment compatible avec des logiques de marché et nécessitait une expérience et un savoir-faire que peu d’acteurs possèdent.

Lire 3919 : POURQUOI LES ASSOCIATIONS ALERTENT

La semaine dernière, la FNSF avait indiqué qu’elle ne comptait pas se porter candidate au marché et annoncé saisir la justice administrative pour tenter d’obtenir l’annulation de la procédure de mise en concurrence.

Le ministère précise : «L’objectif du gouvernement a toujours été, et demeure, de renforcer le service d’écoute et d’accompagnement. Il faut néanmoins savoir entendre les associations, qui font un travail remarquable, mais aussi les élus, qui sont en contact permanent avec les femmes victimes de violences. La Ministre Elisabeth Moreno a fait de l’écoute et du dialogue sa méthode, dans l’intérêt des victimes. C’est pourquoi, il a été décidé d’interrompre la procédure de marché public sur la plateforme téléphonique.«

L’interruption de l’appel d’offres ne constitue «pas un renoncement» mais «la prise en compte de la nécessité de rassembler», a indiqué à l’AFP le cabinet d’Elisabeth Moreno. Le ministère «va étudier dans les meilleurs délais, avec les associations et les élus locaux, toutes les options sur la manière de continuer à faire vivre et à améliorer le 3919», a ajouté la même source.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com