Accueil Economie 92 % des plus hautes rémunérations sont pour les hommes

92 % des plus hautes rémunérations sont pour les hommes

par La rédaction

Comment se répartissent les postes entre femmes et hommes parmi les 10 % de plus hauts salaires ? L’observatoire des inégalités a compté.

L’observatoire des inégalités a publié ce jeudi une courte série de chiffres répondant à la question : « Comment femmes et hommes se partagent les hauts salaires ? » Et, sans surprise, la réponse est : les hommes raflent la plus grosse part du gâteau. Et, bien sûr, plus on monte dans l’échelle des rémunérations, plus la part des femmes s’amenuise. « Au sommet de la pyramide, les hommes occupent 92 % des 1.000 postes les mieux payés » note l’Observatoire. En descendant, l’écart entre femmes et hommes baisse un peu : les femmes représentent 13 % des 0,1 % des mieux payés. Parmi les 1 % les mieux payés, elles sont 18 % de l’effectif et quand on passe au 10 %, elles arrivent à occuper 28 % des postes.

Logique : « Elles restent très minoritaires parmi les dirigeants et dans les états-majors des grandes entreprises. Quant aux sportives professionnelles, même au plus haut échelon de la compétition, ou aux actrices et chanteuses les mieux payées, elles gagnent beaucoup moins que les stars masculines» explique l’observatoire des inégalités. Dans le sport en effet, chaque demande d’égalité est contestée, les sportives sont peu médiatisées donc peu sponsorisées. Dans l’art, (comme dans la vie) les femmes sont assignées à des rôles moins rémunérateurs que les hommes. Et dans le business, même dans la nouvelle économie, elles gagnent moins : les start-ups les plus prometteuses appelées « licornes » sont dirigées par des hommes (voir ci-dessous).

Les chiffres sur lesquels s’appuie l’étude sont produits par l’Insee et datent de 2017. Entre-temps, il y a eu la crise sanitaire qui a mis un coup de canif à bien des carrières de femmes. Cependant, il semblerait que la situation évolue. « La proportion de femmes parmi les 10 % les mieux payés (salariés du privé, du public et revenus d’activité des indépendants) est passée de 17 % en 1970 à 33 % en 2020, selon les séries établies par l’économiste Thomas Piketty dans son ouvrage Une brève histoire de l’égalité (Seuil, 2020) » indique le rapport.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

L’ÉCONOMIE DU SPORT ENTRE HOMMES

PETIT PACTE POUR LA PARITÉ DANS LES JEUNES POUSSES

PETITS RÉCITS SUR GRAND ÉCRAN

FÉMINISER LES INSTANCES DIRIGEANTES : UNE COMPÉTITION PEU DISPUTÉE

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire