Afghanistan : jardins publics, salles de gym et bains publics interdits aux femmes

par La rédaction

Il ne restait plus beaucoup de libertés aux Afghanes mais les talibans qui ont repris le pouvoir en août 2021 les restreignent encore, en dépit d’engagements contraires.

Les dépêches de l’AFP se succèdent, annonçant de nouvelles restrictions pour les femmes afghanes qui semblent devoir rester enfermer chez elles. Récemment interdites de parcs et jardins, elles n’auront plus le droit d’accéder à des gymnases et aux bains publics, ont décrété les autorités talibanes, dimanche 13 novembre. Le porte-parole du ministère de la Prévention du vice et de la Promotion de la vertu Mohammad Akif Sadeq Mohajir, a déclaré à l’AFP « Les salles de sport sont fermées aux femmes parce que leurs entraîneurs étaient des hommes et que certaines (des salles) étaient mixtes ». Il a aussi annoncé que les hammams, bains publics où les hommes et les femmes sont pourtant séparés, leur sont aussi interdits.

Lorsqu’ils ont repris le pouvoir en 2021, les talibans avaient prétendu être plus souples que lors de leur sinistre passage au pouvoir pendant les années de plomb en 1996 et 2001 mais ils campent sur une interprétation ultra-rigoriste de l’Islam.

Les écoles secondaires pour filles ont été fermées et les talibans ont ordonné qu’elles portent le voile intégral. Les femmes, sont exclues de la plupart des emplois publics, et ne peuvent voyager seules. Les talibans font tout pour les empêcher de se rassembler. Au début du mois, les Nations unies exprimaient leur « inquiétude » : les talibans avaient perturbé une conférence de presse organisée dans la capitale par une organisation de femmes. Ils avaient soumis les participantes à des fouilles corporelles et arrêté l’organisatrice de l’événement ainsi que d’autres personnes.

Lire aussi dans Les Nouvelles News :

L’Europe et les Afghanes : double discours

Pour soutenir les Afghanes, appels à la communauté internationale

Les Afghanes et l’introuvable diplomatie féministe

Manifestations de soutien aux femmes afghanes

Tous nos articles sur les Afghanes

Partager cet article

Laisser un commentaire