Accueil Eco & Social Allongement du congé paternité : elles applaudissent, ils rechignent

Allongement du congé paternité : elles applaudissent, ils rechignent

par Isabelle Germain
bébé pleure
bébé pleure

Par rabble sur Flickr (CC BY-SA 2.0)

L’allongement du congé paternité est-il un droit important ? Oui pour plus des deux tiers des femmes. Non pour plus des deux tiers des hommes, indique un sondage récent.

Si l’allongement du congé paternité est considéré comme une mesure féministe, c’est parce qu’il devrait, d’une part faire en sorte que les hommes s’investissent davantage dans l’éducation des enfants et la gestion du foyer. Et, d’autre part, mettre les hommes et les femmes à égalité devant les employeurs, lesquels devront gérer de longues périodes d’absence, quel que soit le sexe de la personne qu’ils embaucheront. En France, à partir du premier juillet, le congé paternité va passer de 14 à 28 jours mais seulement sept jours seront obligatoires. Lors de l’annonce de cette mesure, le Medef exprimait les craintes d’usage quant au coût de la mesure mais ne se montrait pas inquiet puisque les patrons ne seront obligés d’accorder que sept jours.

Lire ALLONGEMENT DU CONGÉ PATERNITÉ : PREMIÈRE ÉTAPE ET COUP DE COM

Un nouveau sondage semble montrer que ces patrons peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Le cabinet Génie des Lieux, spécialiste de l’environnement de travail, a interrogé 2 906 personnes retrésentatives des salarié.es français du 12 mai au 2 juin 2021. D’où il ressort que 68 % des hommes pensent que l’allongement du congé paternité n’est pas un droit important alors que pour 71 % des femmes c’est un droit important. 67 % des femmes interrogées trouvent que le nouveau décret sur l’allongement du congé paternité est une excellente idée mais 61 % des hommes pensent le contraire. Et la politique de l’autruche bat son plein chez les hommes quand  89 % des femmes pensent que l’égalité entre les congés de maternité et de paternité permettrait de briser le plafond de verre… Tandis que 43 % des hommes ne voient pas les choses ainsi.

« Ce sondage montre que les hommes se satisfont de la répartition traditionnelle des rôles entre femmes et hommes à la maison et ont moins conscience du plafond de verre au travail. Côté investissement professionnel, en revanche, les réponses des femmes et des hommes sont assez proches. Elles et ils sont aussi nombreux à envisager de travailler pendant la période de congé maternité ou paternité» note Stéphanie Guinet, responsable de la communication de Génie des Lieux. 78 % déclarent qu’ils vont  télétravailler.

Le reste du sondage donne moins d’écart mais montre encore des réserves chez les hommes face  à ce qui pourrait leur montrer le chemin des obligations parentales. 81 % des Français aimeraient pouvoir disposer au sein de leur entreprise d’un service de garderie ou de crèche  et ce sont 86 % des femmes et 75 % des hommes. A la question « Aimeriez-vous que le congé de paternité soit plus long encore ? », 56 % des hommes déclarent vouloir le raccourcir alors que les femmes ne sont que 9 % à partager cet avis. 

Il ya a dix ans, une étude pointait un autre malentendu  qui fait écho à celui-ci :

Lire : DIRECTION D’ENTREPRISE : LES FEMMES DISENT OUI, ILS ENTENDENT NON

Cet écart de perception du congé paternité entre femmes et hommes est d’autant plus problématique que ce sont encore les hommes qui décident aux manettes de la politique et des grandes entreprises. Les pays les plus féministes, en Europe du Nord ont déjà des congés paternité et des congés parentaux réservés aux pères très longs et bien rémunérés. La France creuse encore son retard.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

CONGÉ PATERNITÉ : DES SÉNATEURS LR CRAIGNENT DES DISCRIMINATIONS ENVERS LES HOMMES !

DES CONGÉS NAISSANCE LONGS ET ÉGAUX EN FINLANDE

UNE LOI POUR L’ÉGALITÉ DANS L’ÉCONOMIE ?

HUIT SEMAINES DE CONGÉS PATERNITÉ EN ESPAGNE

CONGÉ PARENTAL : UNE DIRECTIVE EUROPÉENNE A MINIMA

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com