Accueil Sans catégorie Andy Murray contre l’amnésie sexiste

Andy Murray contre l’amnésie sexiste

par Isabelle Germain

Le numéro un mondial de tennis masculin a encore corrigé des journalistes ignorant les championnes.


Andy Murray ne laisse rien passer. Lors d’une conférence de presse, le tennisman britannique, n°1 mondial, était interrogé après son quart de finale perdu contre le Californien Sam Querrey, 28e joueur mondial, le 12 juillet. Malgré sa déception, palpable, le joueur a repris un journaliste. Ce dernier affirmait que Sam Querrey, était le premier joueur américain à avoir gagné une demi-finale depuis 2009. « Joueur homme » a corrigé Murray. L’Américaine Serena Williams a en effet remporté 39 tournois du grand chelem dont un bon nombre depuis 2009. Le site de la BBC a isolé ici ce moment de correction de sexisme ordinaire

Ce n’est pas la première fois que le Britannique vient en aide à des journalistes frappés d’amnésie sexiste. L’an dernier déjà, alors qu’il était au faîte de sa gloire, il rappelait à l’ordre un journaliste de la BBC (voir : Quand Andy Murray corrige un journaliste qui oublie les joueuses) Lorsqu’il était entraîné par Amélie Mauresmo, il avait tenu à faire une mise au point face au sexisme délirant dont elle était l’objet. Il était par exemple choqué qu’on lui dise, à lui, qu’il était courageux d’être entraîné par une femme ! Ou qu’on la tienne pour seule responsable de chacune de ses défaites, ce qui n’était jamais arrivé avec ses précédents coaches (voir Andy Murray donne une volée au sexisme)

L’invisibilisation des femmes est la discipline la plus pratiqué dans le journalisme sportif. Quand Jo-Wilfried Tsonga s’était qualifié pour la demi-finale du tournoi de tennis de Roland-Garros en 2013, la presse était en émois : enfin un joueur français susceptible de remporter le tournoi 30 ans après Noah. Les Nouvelles NEWS avaient dû rectifier et rappeler qu’en 2000, la Française, Mary Pierce avait battu en finale la redoutable Conchita Martinez. (voir Exclusif : le dernier vainqueur français de Roland-Garros est une femme !). Quand on parle du tour de France en ce mois de juillet, on ne se donne pas la peine de préciser « masculin » tant il est évident que les sports dont on parle dans les médias sont pratiqués par des hommes.

Le jour où tous les sportifs auront les mêmes réflexes que Murray, l’égalité des sexes sera en bonne voie. Pour l’instant, il est une exception et sa mère peut être fière. Sur twitter, elle a écrit simplement « c’est mon fils » 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

6 commentaires

6 commentaires

Anne-Marie Brunner 13 juillet 2017 - 09:16

Bravo à lui. Et bravo à Mme Murray d’avoir su élever son fils. C’est ainsi que cela devrait être de chacun par chacune.

Répondre
RHG 13 juillet 2017 - 09:25

Ca aurait été bien de respecter l’immense championne qu’est Serena Williams en regardant un minimum sa fiche Wikipedia et en écrivant correctement son nom. Ca ne change pas le fonds de l’article, mais c’est symboliquement dérangeant.
Par ailleurs, on ne précise pas « masculin » pour le Tour de France car le Tour féminin n’existe plus. Une idée d’article peut être 😉 ?

Répondre
CHS 13 juillet 2017 - 09:41

N’existe plus ou n’a pas lieu en 2017 ?

Répondre
Isabelle Germain 13 juillet 2017 - 10:23

il y avait en effet une coquille sur le prénom de Serena, merci de nous l’avoir signalé, c’est corrigé. Pour le tour de France féminin, on regrette de ne pas avoir eu le temps d’en parler. Notre équipe de journalistes est toute petite (en nombre). N’hésitez pas à nous envoyer des infos à redaction@lesnouvellesnews.fr

Répondre
flo 13 juillet 2017 - 11:45

Pour le cyclisme, voir le site « donnons des ELLES au vélo J-1 »
J-1 parce que des cyclistes femmes ont décidé de faire exactement les mêmes étapes que les cyclistes hommes sur le Tour de France masculin (clin d’oeil appuyé) mais avec une journée d’avance. Aucun média n’en parle, ou si peu… Même parcours que les hommes, mêmes difficultés, mêmes efforts, mais sans argent ni sponsors ni grands moyens techniques, peu de public sur leur passage puisque les médias tradi les ignorent. C’est qui les champions ?

Répondre
Tristan 13 juillet 2017 - 16:28

Petite rectification qui va dans le sens de votre article: le dernier français à avoir gagné Rolland Garros est Stéphane Houdet, qui a remporté RG en fauteuil en 2012 et 2013. Peu de personnes doivent être au courant que Rolland Garros accueil aussi son tournoi handisport chaque année.

Répondre

Répondre à RHG Annuler la réponse

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com