Accueil Economie Anne Lauvergeon devrait devenir directrice générale de la BPI

Anne Lauvergeon devrait devenir directrice générale de la BPI

par Isabelle Germain

L’ex-dirigeante d’Areva est bien partie pour piloter la nouvelle Banque publique d’investissement.


 

Son nom circule avec insistance. L’ex-dirigeante d’Areva issue du corps des Mines et ancienne conseillère de François Mitterrand pourrait prendre la direction générale de la Banque publique d’investissement (BPI). Pour LeFigaro.fr ou le JDD.fr c’est quasiment fait. Reuters met un petit bémol : certes l’ancienne patronne d’Areva, sera reçue demain par Jean-Marc Ayrault à Matignon à la veille de l’annonce des modalités de mise en place de la BPI. Mais « c’est un hasard de calendrier, le rendez-vous était prévu de longue date », a indiqué à l’agence une source proche du gouvernement.

« Atomic Anne »

Le Figaro observe que si « ‘Atomic Anne’ n’est pas banquière – hormis un passage de moins de deux ans chez Lazard à sa sortie de l’Élysée (…), la dirigeante est en effet réputée pour son énergie hors norme et son tempérament de fonceuse. ‘Elle saura mettre tout le monde au pas’, s’amuse un proche du dossier. » Pour le JDD : « Anne Lauvergeon présente l’avantage d’être de gauche et d’avoir déjà géré un Meccano compliqué en fusionnant Framatome et Cogema pour créer Areva en 1999. Sa forte personnalité et son goût du pouvoir ne lui ont pas apporté que des amis. »

Compagnie financière

La BPI sera un holding qui prendra le statut de compagnie financière dont le capital sera détenu pour moitié par l’État et par la Caisse des dépôts.  Plusieurs filiales sont prévues : l’une pour l’investissement en fonds propres, la deuxième pour le financement des PME devrait compter Oséo et une troisième dédiée au conseil et à l’accompagnement des PME, notamment à l’export. Au total 35 à 40 milliards d’euros.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire