Avortement en Argentine : après le oui des députés, le non des sénateurs

Photo Campaña Nacional por el Derecho al Aborto Legal, Seguro y Gratuito. Manifestation du 19 février 2018

Les Sénateurs argentins ont cédé à la pression de l’église et voté contre la légalisation de l’IVG.


Le 9 août les sénateurs argentins ont dit non au texte prévoyant le droit à l’avortement sans condition jusqu’à 14 semaines de grossesse. 38 voix contre, 31 pour et deux abstentions à l’issue de 16 heures de débats.

Si les militant·e·s du droit à l’avortement sortent de cette épreuve dépitées, elles peuvent quand même être fières d’avoir remporté quelques victoires dans les institutions et dans la rue.

En février dernier, elles ont d’abord réussi…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php