Accueil MédiasBuzz « Be a lady, they said » : contre les diktats plusieurs générations de femmes debout

« Be a lady, they said » : contre les diktats plusieurs générations de femmes debout

par Camille Saint-Cricq

« Sois sexy. Ne sois pas provocante… Mange. Maigris.… » Une vidéo contre les injonctions -contradictoires- envoyées aux femmes fait le buzz. Écrite par une jeune blogueuse elle est jouée par une actrice plus âgée.

«Ne sois pas trop grosse. Ne sois pas trop mince. Mange. Maigris. Arrête de manger autant… Ta jupe est trop courte. Sois sexy. Ne sois pas si provocante. Habille-toi de façon modeste. Ne sois pas une tentatrice… Ne parle pas trop fort. Ne parle pas trop. Ne sois pas intimidante. Ne sois pas une salope. Ne sois pas si directive. Ne sois pas si émotive. Ne pleure pas. Ne crie pas. Ne dis pas des gros mots. Endure la douleur. Ne te plains pas… Teins tes cheveux. Pas en bleu, ce n’est pas naturel. Tu deviens grisonnante. Tu as l’air si vieille. Sois jeune. Sois sans âge. Ne vieillis pas. Les femmes ne vieillissent pas. La vieillesse est laide. Les hommes n’aiment pas ce qui est laid…» 

Pendant trois minutes face à la caméra, alternant avec un tourbillon d’images, l’actrice Cynthia Nixon, connue pour son rôle dans Sex and the City dénonce les pressions exercées sur les femmes pour contrôler leur corps, plaire aux hommes, s’habiller comme la mode l’exige, souffrir en silence… Et bien se mettre dans la tête que tout est de leur faute puisqu’il est impossible pour elles de se conformer à toutes ces injonctions paradoxales.

Cette vidéo ne dénonce pas des pressions d’un autre temps. Le texte a été écrit par la jeune américaine Camille Rainville (22 ans) sur son blog Writings of a Furious Woman en 2017

Diffusée le 24 février dernier par le magazine américain Girls Girls Girls sur Instagram, il a été vu deux millions de fois dans la journée et a tourné sur tous les réseaux sociaux et dans beaucoup de journaux en ligne.

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire