Accueil Sans catégorie « Charge mentale » : la BD virale qui met en lumière les inégalités femme/homme à la maison

« Charge mentale » : la BD virale qui met en lumière les inégalités femme/homme à la maison

par La rédaction

chargementaleEn quarante images, la dessinatrice Emma dit tout de l’inégale répartition des activités domestiques, du pourquoi et du comment. Et de la « charge mentale » que cela fait peser sur les femmes.

En deux jours, plus de 140 000 partages sur Facebook, des milliers de commentaires et des articles à foison dans la presse.
C’est un succès fou, et justifié, qu’ont connu les quarante images publiées mardi 9 mai par la dessinatrice/blogueuse Emma.

Dans cette BD intitulée « Fallait demander », elle y décortique à partir de scènes vécues, avec des images simples et des textes percutants, la « charge mentale » qui pèse sur les femmes en couple avec un homme. Considérée par son partenaire « comme la responsable en titre du travail domestique », une femme a non seulement à le réaliser bien plus que lui, ce travail, mais aussi à en prendre en charge toute l’organisation. Un travail aussi « invisible » que « permanent, épuisant ».

Comme Emma le rappelle, les femmes effectuent encore plus des deux tiers des tâches ménagères et parentales. Et « alors que la plupart des hommes hétérosexuels de mon entourage affirment partager les tâches à égalité avec leur compagne, lesdites compagnes ont un point de vue assez différent », note la dessinatrice. Un constat personnel que des études corroborent.

Emma n’oublie pas de rappeler le poids des normes sociales, du « conditionnement » dans cette répartition inégalitaire. Des stéréotypes sexués infligés dès l’enfance à ceux « diffusés dans l’univers artistique et médiatique ».

Rappelons que dans une récente enquête, un tiers des Français.e.s interrogé.e.s trouvaient « normal » que les mères assurent l’essentiel des tâches domestiques, de soins et d’éducation des enfants. Que dans une autre plus récente encore, un quart estiment que « le rôle des femmes dans la société est d’être de bonnes mères et épouses.

La dessinatrice en vient logiquement à constater que cette charge qui pèse sur les femmes devient plus lourde encore quand elles deviennent mères. « Pour changer les choses, il me semble évident que les hommes doivent apprendre à se sentir responsables de leur foyer », conclut Emma. L’occasion pour elle de plaider pour un allongement du congé paternité. Un sujet heureusement dans l’air du temps, puisque c’est une mesure au programme d’Emmanuel Macron, tandis que la commission européenne vient de réouvrir le débat sur la question.

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

L’égalité dans le couple n’est pas un tue-l’amour

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

2 commentaires

Véronique 14 mai 2017 - 09:51

Merci pour le lien.
Je découvre le blog d’Emma est vraiment très bien !

Répondre
flo 15 mai 2017 - 16:56

« Qu’est-ce que je vais pouvoir faire à manger ce soir… » question récurrente, mille fois mentalement posée sur le chemin du retour d’une journée de boulot plus ou moins épuisante… C’est du -lointain- vécu. Merci Emma, je ne savais pas que cela s’appelait la « charge mentale », j’appelais ça tout simplement le « syndrome dépressif genré » Aujourd’hui, je pratique le « chacun chez soi ».. Loyer doublé mais charge mentale divisée… mathématique et salvateur 😉

Répondre

Répondre à flo Annuler la réponse