Accueil DiversNouvelles brèves Le Conseil consultatif saoudien s’ouvre aux femmes

Le Conseil consultatif saoudien s’ouvre aux femmes

par La rédaction

Une avancée qui en annonce d’autres, ou un cache-misère ?


 

Le Conseil consultatif saoudien, la Choura, jusqu’alors totalement masculin, va voir entrer 20% de femmes. Presque autant qu’au Sénat français ! L’information a de quoi étonner. Mais marque-t-elle pour autant une avancée ?

De fait, l’entrée des femmes dans la Choura avait été promise par le roi Abdallah voilà plus d’un an. Cette proportion de 20%, qui figure dans le décret royal publié le 11 janvier, est en revanche une surprise. Ce sont 30 femmes qui siégeront dans ce conseil aux côtés de 120 hommes. Ou plutôt à côté. Car le décret précise qu’hommes et femmes seront strictement séparés dans l’enceinte de la Choura, et utiliseront même des portes distinctes (qui devront être construites) pour entrer et sortir.

Et des partisan(e)s des droits des femmes ne manquent pas de souligner que les membres de la Choura sont nommés par le roi, et que cette assemblée n’a aucun pouvoir. Ce nouveau décret « ignore la demande des Saoudiens que les membres du conseil soient élus et ses pouvoirs accrus ! Il n’a toujours aucune influence sur les lois », dénonce ainsi la militante Manal Al Sharif sur Twitter.

D’autres se satisfont de cette avancée symbolique. C’est « une première étape, à partir de laquelle les femmes vont pouvoir réclamer le reste de leurs droits civiques », estime Badria Al-Bishr sur Al Arabiya. L’écrivaine veut croire que bientôt des femmes pourront se déplacer seules, conduire… ou devenir ministres.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

« Alerte, votre femme voyage ! »

Manal Al Sharif accélère pour les droits des Saoudiennes

Une cité des femmes en Arabie saoudite ?

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire