Accueil Sport Courir pour l’égalité : départ le 23 juillet

Courir pour l’égalité : départ le 23 juillet

par Juliette Bachelard

La Fondation Alice Milliat lance son sixième Challenge Connecté. Son credo : courir pour une meilleure visibilité du sport féminin. Tout le monde peut participer.

« Ensemble, faisons bouger les lignes du sport féminin » : la Fondation Alice Milliat appelle à participer à la 6ème édition de son Challenge connecté. Il s’agit d’une course à parcours libre. Marcher ou courir, peu importe, chaque kilomètre est comptabilisé à condition d’être connecté à l’application Running Heroes. En 2020, 1 848 069 km ont été parcourus grâce à 10.350 sportives et sportifs. Le nombre de participant.es ne cesse d’augmenter chaque année. 

Le top départ sera donné le 23 juillet, date de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo. La ligne d’arrivée est fixée au 5 septembre, date de la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques. L’occasion pour la fondation créée en 2016 de rappeler le peu de visibilité du sport féminin.

Pour une meilleure médiatisation du sport féminin

En France 1 Français sur 2 ne connaît aucune sportive en activité d’après une étude de l’Observatoire du Sport Business. Pourtant, il n’en manque pas. En revanche, il manque une mise en avant du sport féminin dans les médias mais aussi dans l’espace public. Selon les chiffres du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), en 2020, le sport féminin représente 18% des retransmissions sportives sur nos écrans. Une hausse par rapport à 2012, où ce taux atteignait 7%, mais l’écart avec le sport masculin reste conséquent. Pour le sociologue du sport Nicolas Delorme, interrogé par Ouest France, « il faudrait une médiatisation récurrente pour changer les représentations des gens ». Une pensée que soutient la Fondation Alice Milliat.

Elle est d’ailleurs la première fondation dédiée au sport féminin à voir le jour en Europe. Son nom est un hommage à la grande militante Alice Milliat – dite parfois Olympe de Gouges du sport- qui a bataillé pour que les femmes puissent participer aux Jeux Olympiques en organisant des compétitions féminines nationales et internationales. C’est une des fondatrices de la Fédération des Sociétés Féminines Sportives de France en 1917. Elle en deviendra la Présidente en 1919. Longtemps aussi peu visible que l’ensemble des sportives, Alice Milliat a désormais une statue à son effigie à côté de celle de Pierre de Coubertin -très misogyne-, à la Maison du sport français à Paris. Et elle a  aussi donné son nom à la future salle dédiée aux JO de la porte de la Chapelle à Paris, premier équipement olympique au monde à porter le nom d’une femme.

Sous l’égide de la Fondation du Sport Français, la Fondation Alice Milliat est reconnue d’intérêt public. Le Challenge connecté n’est pas le seul projet annuel de la Fondation. Chaque année, elle organise en juin le Queen’s Rugby 7 festival. Un évènement qui rassemble des joueuses de rugby de toute l’Europe autour de tournois, de la culture et des animations sur le sport au féminin. Elle fait de même à travers le cinéma en co-produisant « Les sportives en lumière » un festival cinématographique. La première édition aura lieu à Nice.

Lire aussi dans Les Nouvelles News

FREE TO RUN : COURIR POUR DES IDÉES

L’ÉCONOMIE DU SPORT ENTRE HOMMES

SPORTIVES : CE N’EST QU’UN DÉBUT

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com