Accueil Politique Devoir de non-parité à l’UMP : 19/20

Devoir de non-parité à l’UMP : 19/20

par La rédaction

Le parti compte désormais pas moins de 20 vice-présidents… dont 19 hommes.


Une salve de nouvelles nominations dans l’équipe dirigeante de l’UMP. Ce sont pas moins de 12 nouveaux vice-présidents et 12 secrétaires généraux adjoints qui rejoignent l’organigramme du parti, selon un communiqué publié le 3 février. Une équipe aux airs d’« armée mexicaine », commentent auprès de l’AFP des élus du parti. D’autant plus que, comme une armée, elle est très masculine.

Depuis le 15 janvier, l’UMP comptait 8 vice-présidents, tous des hommes. Elle en compte désormais 20… parmi lesquels une seule femme, Rachida Dati.

Au secrétariat général, bel effort : elles sont 4 sur 14.

Le Comité politique de l’UMP, au sein duquel se rassemblent le mardi matin les principaux responsables du parti, regroupe 34 noms, dont 6 femmes.

On se souvient que lors de la campagne pour la présidence du parti, Jean-François Copé et François Fillon avaient rivalisé d’engagements pour la parité hommes/femmes. Aujourd’hui, c’est avec la parité copéistes/fillonistes que le parti doit composer.

Lire aussi : La parité selon l’UMP

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

de profundis 4 février 2013 - 16:50

Ils ont réussi à s’en débarrasser ? Ils lui laissent croire qu’elle pourra être candidate à Paris et ils comptent la dégager au dernier moment ?

Répondre

Laisser un commentaire