Éducation à la sexualité : le Défenseur des Droits dénonce les lacunes de l’Éducation nationale

L’obligation légale d’éducation à la sexualité est “très peu suivie” et les contenus ne permettent pas “de contribuer à la lutte contre les préjugés et stéréotypes”, dénonce le Défenseur des Droits dans son dernier rapport, qui rejoint l’alerte émise en 2016 par le HCE.


L’Éducation nationale doit mieux assurer l’éducation à la sexualité, c’est une question de santé et de droits. Voilà un des points sur lesquels insiste le Défenseur des Droits, dans son rapportDroits de l’enfant en 2017″ publié lundi 20 novembre, journée internationale des droits…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php