En Europe, de “fortes divergences” d’opinions entre économistes hommes et femmes

Une étude observe que les économistes femmes privilégient davantage que leurs homologues masculins l’intervention de l’État, et sont plus favorables aux politiques de protection de l’environnement.


 

En Europe, les économistes hommes et femmes ne portent pas le même regard sur les méthodes ni sur les politiques économiques. C’est ce qu’observe une étude menée par l’Organisation internationale du travail (OIT) et deux chercheuses de l’Université de Nebraska-Lincoln (États-Unis), dévoilée lundi 5 février.

L’étude repose sur une enquête réalisée auprès d’économistes – 520 femmes et 538 hommes – d’universités de…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php