Accueil Eco & Social Féminiser les instances dirigeantes : une compétition peu disputée

Féminiser les instances dirigeantes : une compétition peu disputée

par Isabelle Germain

Gecina en tête pour la cinquième fois consécutive. Le 8ème palmarès de la féminisation des instances dirigeantes confirme l’indifférence de la plupart des patrons à l’égalité économique et professionnelle. 

« J’ai un pincement au cœur » : au lieu de triompher en voyant son entreprise se placer, pour la cinquième fois consécutive, à la première place du Palmarès de la féminisation des instances dirigeantes des entreprises du SBF120, Meka Brunel directrice générale de Gecina (groupe immobilier), s’est montrée dépitée en recevant son trophée lundi 25 janvier. « Mais qu’est-ce que vous faites les autres ? Ce n’est pas normal que ça évolue aussi lentement» a-t-elle déploré.

Contrairement à ceux qui occupent les places suivantes, chez elle, la parité ne ressemble pas à un travail de titan. La mixité, l’égalité femmes/hommes semble faire partie de l’air que l’on respire. « Tout ce qui est mixte et inclusif a beaucoup plus de valeur que le fait d’être monomaniaque, monolitique » dit-elle un peu exaspérée de devoir rappeler cette évidence. Face à des dirigeants d’entreprises monomaniaques, elle ne voit que la loi pour imposer les femmes aux plus hauts niveaux des entreprises.

La loi Copé-Zimmermann, qui impose des quotas dans les Conseils d’administration porte ses fruits et désormais ces instances comptent 45 % de femmes. Mais du côté des directions exécutives, un projet de loi adopté en première lecture par l’Assemblée Nationale avant l’été, devrait être démantelé par le Sénat le 27 octobre… Les accouchements des lois sur la parité ont toujours été très laborieux.

Pas de fourmis

Les résultats globaux du Palmarès qui porte sur les 120 premières entreprises cotées ne montrent que peu d’avancées, et à pas de fourmis, sur le chemin vers l’égalité. Le plus remarquable est le taux de féminisation des comités exécutifs, passé de 8,4% en 2013, à 21,4% en 2019 puis à 24,7% en 2020. Toujours inférieur à 25 % ! Et le « Top 100 » reste stable avec un résultat identique à 2019 : 26,2% de femmes parmi les 100 plus hauts postes. Seuls les comités des nominations et des rémunérations comptent en moyenne respectivement 47% et 48% de femmes.

Seulement 12 femmes sont directrices générales ou présidentes de directoire et 11 femmes présidentes de conseil d’administration ou de surveillance. Une seule femme est à la tête d’une entreprise du CAC 40, Catherine MacGregor. La directrice générale d’ENGIE qui concluait ces assises a appelé les entreprises à ne pas accepter et à mettre en œuvre des plans ambitieux tout comme elle le fait dans son entreprise avec le programme 50/50. Un programme qui a été décrit au cours des assises par Renata Spada, DRH responsable des talents du groupe. Un programme fait de règles et de comptages, loin de la simple expression de bons sentiments : des objectifs chiffrés et des tableaux de bord pour la féminisation de la gouvernance, des diagnostics permanents, des séances de sensibilisation à ces évolutions, des changements organisationnels (politiques RH, process de recrutement et de promotion interne, organisation pour concilier travail et parentalité, actions contre les propos sexistes…), elearing sur l’inclusion…

Des méthodes que l’on retrouve chez les différents lauréats de ces prix : l’entreprise de restauration collective Sodexo, qui est à nouveau sur la deuxième marche du podium, suivi de Mercialys, société foncière spécialiste des centres commerciaux puis l’opérateur de loterie Française des Jeux puis l’enseigne de meubles et objets de décoration Maisons du Monde.

« Ce palmarès existe depuis 8 ans mais nous faisons encore les mêmes constats… » a conclu Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, qui organisait ces assises.  En présentant le palmarès elle prévenait : « les progrès accomplis ne doivent pas nous éblouir. Le féminisme est toujours l’un des plus grands défis de notre siècle. Nous devons avoir plus d’objectifs, mesurables et mesurés, pour répondre à ce défi culturel permanent. »

Lire aussi dans Les Nouvelles News

GOUVERNANCE PARITAIRE : PEU DE PROGRÈS, SANCTIONS EN VUE

LES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES SURPERFORMENT ENCORE

———————————————————–Annonce—————————————————-

Comment BOOSTER LES CARRIERES DES FEMMES ?
En suivant les formations organisées par Les Nouvelles News. 

Pourquoi si peu de femmes aux sommets des entreprises ? Parce que, dans les têtes des femmes, comme dans celles des dirigeants, des «croyances limitantes» sont solidement ancrées.

Nous pulvérisons ces croyances et apprenons aux femmes des techniques de prise de parole qui leur permettront de déminer le chemin vers les sommets. C’est notre formation « SPEAK UP- déclic ». Pour en savoir plus et vous inscrire c’est ici : https://www.lesnouvellesnews.fr/formation-declic-paris/

Pour accompagner les dirigeants dans le management de l’égalité professionnelle, nous intervenons en entreprise. Contactez-nous : formation@lesnouvellesnews.fr Pour organiser des formations SPEAK UP – déclic dans votre entreprise, même adresse : formation@lesnouvellesnews.fr

Formation Déclic / SPEAK UP, Prendre la parole pour booster sa carrière.

 

Formation Manager l’égalité professionnelle: Définir des stratégies de promotion de la mixité à tous les niveaux.

 

Des formations sur mesure :Formations et conférences sur toutes les thématiques de l’égalité femmes-hommes.

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com