Accueil Economie Une « fille sans peur » défie le taureau de Wall Street

Une « fille sans peur » défie le taureau de Wall Street

par La rédaction

Une sculpture installée dans le temple de la finance vient symboliser la nécessité d’agir pour une meilleure représentation des femmes dans les instances dirigeantes des entreprises.


 

Un taureau prêt à tout renverser sur son passage. Cette statue de bronze au cœur de Manhattan, à deux pas Wall Street, symbolise à elle seule la puissance virile du temple de la finance. Mais à la veille de la journée internationale des droits des femmes une autre statue de bronze, celle d’une fillette déterminée, « représentant l’avenir », est venue lui barrer la route.

https://twitter.com/StateStreet/status/839133607931351042

 

Cette initiative est l’œuvre de State Street Global Advisors (SSGA). Cette société de gestion d’actifs lance par ce biais un appel aux 3 500 entreprises dans lesquelles elle investit pour qu’elles « prennent des mesures afin d’augmenter le nombre de femmes dans leurs conseils d’administration ». Et elle avertit qu’elle fera directement pression sur ces entreprises si elle n’agissent pas pour la diversité dans leurs instances dirigeantes.

Un quart des 3000 principales sociétés cotées aux Etats-Unis n’ont pas la moindre femme dans leur conseil d’administration, et près de 6 sur 10 en comptent moins de 15%, relève SSGA.

Contrairement à celle du taureau, installée à Wall Street depuis 1990, la statue de la « fille sans peur », réalisée par l’artiste Kristen Visbal, risque de n’être que provisoire. SSGA dit être en discussion avec la municipalité de New York pour qu’elle reste en place au moins un mois.

https://twitter.com/StateStreet/status/839236914708258816

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

gomine 9 mars 2017 - 09:27

ça rappelle un peu l’image historique place Tiananmen du résistant face au char

Répondre
flo 9 mars 2017 - 13:21

SSGA s’est aperçu que plus il y avait de femmes dans les conseils d’administration, plus les sociétés étaient performantes, et donc les actionnaires mieux rémunérés… Du coup ça les intéresse vachement les droits des femmes ! Le capitalisme qui aide à briser le plafond de verre, même par opportunisme, je suis pour !

Répondre

Laisser un commentaire