Accueil Médias France Télévisions, les hommes à la télécommande

France Télévisions, les hommes à la télécommande

par La rédaction

France_televisions« Nouvelle gouvernance » du groupe audiovisuel public : 9 nominations, 9 hommes… Exit Emmanuelle Guilbart, la seule femme qui figurait dans l’organigramme.


 

Le président de France Télévisions, Rémy Pflimlin, a choisi de modifier la gouvernance du groupe audiovisuel public « afin de s’adapter au nouveau contexte technologique, concurrentiel, économique et social de son action », selon un communiqué diffusé lundi 28 janvier. Et quoi de mieux pour s’adapter à un nouveau contexte que de poursuivre dans la même voie : ne s’entourer que d’hommes.

Fin août, le groupe d’action féministe ‘La Barbe’ s’invitait à la conférence de presse de rentrée de France Télévisions pour dénoncer « la surreprésentation masculine aux postes de direction » du groupe de télévision publique. Rémy Pflimlin répondait alors qu’il était « personnellement, extrêmement soucieux que nous puissions faire évoluer les choses ». Ce qu’il répétait un peu plus tard lors d’une séance de questions/réponses en ligne avec des blogueurs (Lire : Les hommes de France Télévisions).

Cinq mois plus tard, force est de constater que ce souci n’était pas si extrême. Rémy Pfimlin, dans le cadre de la « nouvelle gouvernance », s’appuiera sur un Conseil de Présidence de 4 membres, 4 hommes : Martin Ajdari, Patrice Papet, Bruno Patino et Thierry Thuillier. Cinq autres responsables sont nommés auprès du Président : François Guilbeau, Michel Kops, Claude Esclatine, Frédéric Olivennes et Yves Rolland. Un nouveau sans faute masculin.

S’ajoute le fait que cette nouvelle gouvernance conduit à la suppression des directions de chaînes. De ce fait, la seule femme qui figurait jusque là dans le comité exécutif du groupe – Emmanuelle Guilbart, directrice déléguée aux programmes et patronne de France 4 – va « partir », selon l’AFP. Dont la dépêche se conclut par cette phrase lapidaire : « Aucune femme ne figure dans ce nouvel organigramme. »

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Lili 28 janvier 2013 - 18:44 Répondre
luce44 31 janvier 2013 - 09:57

Comment ces nominations uniquement masculines ont-elles pu être validées alors qu’elles ne respectent pas la parité pour les nominations dans les instances publiques ! La seule femme présente jusqu’ici va partir.
C’est inacceptable de ne pas s’entourer des compétences de toutes et tous et de donner une telle image archaïque en exemple.
Plus de la moitié des téléspectateurs sont des téléspectatrices ! N’ont-elles pas le droit sur les programmes et ce que la télévision publique propose, ni sur la création télévisuelle et l’information.
Et pourtant Mr Pflimlin avait été alerté, et s' »était déclaré extrêmement soucieux de faire évoluer les choses ». De belles paroles qui ne résistent pas. La France fait encore preuve de mentalités d’un autre âge.

Répondre

Laisser un commentaire