Accueil Economie Futur patron du MEDEF cherche femmes

Futur patron du MEDEF cherche femmes

par La rédaction

Le prochain successeur de Laurence Parisot à la tête du patronat lance un appel aux cheffes d’entreprises pour féminiser son équipe, pour l’heure à 100% masculine.


 

Sur le point de succéder à Laurence Parisot à la tête du MEDEF, le syndicat patronal, Pierre Gattaz dispose pour l’heure d’un organigramme exclusivement masculin.

C’est ce que lui a fait remarquer Stéphane Soumier, lundi 17 juin sur BFM Business : « Le MEDEF va-t-il redevenir une assemblée de costumes gris aux cravates bleues ? », lui demande le journaliste (ici à 7’40).

« Les femmes arrivent », promet Pierre Gattaz en soulignant que les noms qui circulent sont ceux de ses anciens concurrents pour la présidence du syndicat patronal, et se disant « triste » que ces candidats n’aient été que des hommes.

Et de lancer un « appel aux femmes chefs d’entreprises » pour entrer dans l’organigramme du MEDEF. « Je contacte beaucoup de femmes cheffes d’entreprises pour permettre en effet de ne pas avoir que des hommes », assure celui qui devrait officiellement succéder à Laurence Parisot le 3 juillet. Et ne s’entoure pas que de cravates bleues.

Pour le prouver, le soir même, Pierre Gattaz réunissait son équipe à Paris et publiait cette photo sur Twitter :

equipegattaz

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

MEP 18 juin 2013 - 09:45

En même temps une fois qu’elles seront là elles auront intérêt à mettre un costume gris et une cravate bleue aussi. Paraît que la robe à fleurs ne passe pas.

PS : oui ceci était de la mauvaise langue.

Répondre
Annlol 19 juin 2013 - 06:23

« Je ne veux pas des chercheurs, je veux des trouveurs » in De Gaulle dans le texte

Répondre

Laisser un commentaire