Accueil Sans catégorie Une grande patronne de plus chaque année

Une grande patronne de plus chaque année

par La rédaction
Isabelle Kocher
Isabelle Kocher

Isabelle Kocher, directrice générale d’Engie

Parmi les 350 plus grandes entreprises en Europe, 14 sont dirigées par des femmes. Les États-Unis font un petit peu mieux.

Verre à moitié plein : le nombre de patronnes de grandes entreprises en Europe a plus que doublé entre 2009 et 2016. Verre à moitié vide : elles ne sont que 14 femmes à diriger une des 350 entreprises de l’indice S&P 350, soit 4% du total. C’est ce qu’observe une étude du cabinet S&P Global Market Intelligence publiée jeudi 29 septembre.

Trois nouvelles grandes patronnes ont pris leurs fonctions en 2016 en Europe. Parmi elles, S&P compte la Française Isabelle Kocher, qui n’est pas tout à fait PDG du goupe Engie puisque l’ancien titulaire du poste, Gérard Mestralet, a conservé le titre de président non exécutif.

En comparaison, l’indice S&P 500, qui prend en compte les 500 principales entreprises cotées aux États-Unis, est un peu plus féminisé. Elles sont 27 femmes PDG sur 500, soit 5,4%.

Les femmes moins longtemps en poste

Sur les 8 dernières années, les entreprises européennes du S&P 350 ont vu le nombre de femmes PDG passer de 6 à 14. Soit en moyenne une de plus par an. « Ce taux de croissance n’est pas vraiment fulgurant, mais il y a un léger progrès », commente joliment l’étude. De fait, il faudrait à ce rythme encore 160 ans pour atteindre la parité.
La progression est similaire aux États-Unis où le nombre de grandes patronnes est passé en huit ans de 18 à 27.

Dernier élément de l’étude : les femmes PDG passent en moyenne moins de temps – deux ans de moins – que les hommes à leur poste. Quatre ans en moyenne pour elles, contre six ans pour les hommes, aux États-Unis. Et trois ans contre cinq en Europe.

En avril dernier, une autre étude observait que parmi 359 nouveaux PDG de grandes entreprises dans le monde en 2015, seules 10 étaient des femmes, soit moins de 3%. Autre constat grinçant : chez les patrons des 1 500 plus grandes entreprises aux États-Unis, il y a plus d’hommes prénommés John que de femmes.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Femmes dirigeantes : tout petit progrès en 10 ans

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire