INTERRUPTION

Chères lectrices, chers lecteurs,

Votre site d’information Les Nouvelles NEWS va interrompre son activité provisoirement ou définitivement s’il ne trouve pas de repreneur. Nous aurons tenu neuf ans et je vous remercie d’avoir lu, d’avoir fait partager nos articles, de vous être abonné.e.s. Neuf ans à essayer de chasser les stéréotypes de l’information et à démêler les fils des inégalités entre femmes et hommes. Neuf ans pour finir par abdiquer… Ou pas 

Batailler pour l’égale représentation des femmes et des hommes dans l’information c’est batailler pour l’égalité des sexes tout court. Tant que les médias, à travers le récit de l’actualité, assigneront les hommes et les femmes à des places traditionnelles chacun, chacune continuera de se conformer à des normes de sexe archaïques et on n’avancera pas.

Seulement voilà : porter la ligne éditoriale des Nouvelles NEWS est une course à handicaps. Le marché de la presse est difficile pour tout le monde. Mais il l’est encore plus pour un journal engagé en faveur de l’égalité. Pour faire vivre un journal indépendant en ligne il faut commencer par investir sur la construction d’un site, des salaires de journalistes pour créer du contenu et des salaires de commerciaux pour vendre des abonnements. Quand le cercle vertueux est engagé, le journal vit avec ses abonnements. Nous l’avons prouvé sur un petit échantillon. Mais il nous fallait des fonds pour déployer la méthode à grande échelle.

Nous avons commencé avec un petit capital apporté par ma famille et des ami.e.s et je les en remercie. Mais lorsque j’ai essayé de trouver des capitaux ou des subventions pour transformer l’échantillon en grand journal, je me suis heurtée à deux types de refus. Les uns affirmaient d’un revers de main que l’égalité femmes/hommes était un sujet « has been », déjà résolu, qui n’intéressait personne. Les autres m’invitaient à changer de modèle économique et donc de ligne éditoriale en faisant des sujets mode-beauté-déco pour attirer la pub qui va avec !… Ces réponses prouvent que l’ambition de parvenir à l’égalité des sexes dans l’information n’était pas partagée par ceux qui financent les médias, ou que je n’ai pas su frapper aux bonnes portes.

Alors j’ai aussi développé des formations pour booster les carrières des femmes. Ce que les médias  contribuent à mettre dans la tête des femmes et des hommes  les conduit à penser que les femmes ne sont pas légitimes aux postes de pouvoir. Elles s’autocensurent et les managers ne les imaginent pas à ces postes.  Ces formations permettent aux femmes de tordre le cou au complexe d’imposture et d’adopter un comportement de leader. Elles invitent les manager.e.s à chasser les biais stéréotypés qu’il pourrait y avoir dans les nominations. Ces formations sont très appréciées.

Mais impossible de déployer ces deux activités sans nouveaux capitaux malgré le travail des collaborateurs et collaboratrices, prestataires et ami.e.s que je remercie chaleureusement. Pourtant, je ne veux pas me résoudre  à penser qu’une ligne éditoriale qui veut favoriser l’égalité dans l’information et donc dans la société ne peut pas exister. L’égalité dans le contenu des médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité.

Et maintenant ? La société Les Nouvelles NEWS va être liquidée. Elle poursuivra ses activités s’il y a des repreneurs. Avec ou sans moi selon le souhait des repreneurs. Quoi qu’il en soit, je vous invite à poursuivre votre engagement pour l’égalité dans les média.
Isabelle Germain

PS 1 : Les personnes qui ont un abonnement peuvent encore accéder à l’ensemble des articles. Les autres peuvent lire le contenu gratuit.

PS 2 : L’accès à l’abonnement est suspendu ainsi que les prélèvements automatiques des abonnements mensuels jusqu’à décision de reprise ou d’arrêt définitif.

Tous les articles de la rubrique Point de vue

25 thoughts on “INTERRUPTION”

  1. Quel dommage… J’ai partagé l’article sur Facebook, on ne sait jamais… J’espère vraiment que ce journal va pourvoir perdurer, et en attendant merci pour le travail fourni jusqu’à présent.

  2. Cette annonce me rend triste honteuse confuse et endeuillée.

    L’excellent travail des Nouvelles News me faisait du bien !

  3. Isabelle,
    Je me permets d’utiliser votre prénom puisque vous en paraphiez vos emails.
    La fin des Nouvelles News, est désolante mais je suis sure que sous cette forme ou sous une autre vous n’avez pas dit votre dernier mot …
    J’ai suivi avec intérêt vos parutions depuis 7 ans. Bravo à vous et à votre équipe, quoi qu’il en soit soyez assuré.e.s que vous avez fait du très bon travail.
    Après une, des batailles dont je ne doute pas de l’acharnement, votre travail n’a pas été reconnu à sa juste valeur, il n’empêche, vous avez planté une graine … merci.
    Je vous souhaite toutes les victoires que vous méritez.
    Cordialement.

    Joëlle LE ROY-KRIKORIAN

  4. Quel dommage !! Merci pour le travail réalisé. Abonnée à l’année depuis 2014 je m’enrichissais toujours avec plaisir de vos articles, j’ai pu ainsi faire découvrir les Nouvelles News à des cdes.
    Très cordialement
    Isa

  5. C’est une nouvelle catastrophique. Ce site m’a toujours enthousiasmée par sa qualité, sa pertinence, son humour. Son contenu est tout simplement introuvable ailleurs.
    Bref, pour moi, il est d’utilité publique !
    N’y-a-t-il vraiment rien à faire ?

  6. Quelle désolation! Les Nouvelles News n’ont pas d’équivalent. Le message d’Isabelle laisse entendre que tout n’est peut être pas perdu. Croisons les doigts.

  7. Ben ça me fait vraiment quelque chose de lire votre message, un mélange d’étonnement et de tristesse. Abonnée depuis longtemps, j’ai toujours pensé important de vous soutenir car effectivement l’égalité femmes/hommes dans les médias me semble un enjeu essentiel.

    Merci, Isabelle Germain, d’avoir porté avec détermination ce beau projet. Vous êtes sans aucun doute une précurseure et vous avez ouvert le débat.

    J’espère que l’aventure pourra se poursuivre, mais en attendant je tiens à vous remercier du fond du cœur pour ce que vous avez fait et espère, continuerez de faire, en faveur de l’égalité.

    A bientôt

    Olivia deroubin

  8. Quel dommage ! Merci pour ces années d’infos passionnantes et engagées, j’espère que tu seras bientôt de retour pour de nouvelles aventures éditoriales, les nouvelles news vont nous manquer…

  9. Zut ! Faut pas lacher la bataille ! C’est dingue qu’on arrive pas à se mettre ensemble pour faire tourner un outil d’info aussi nécessaire ! Y a besoin de quelle somme ? On part de quelle dette ? Par exemple, on pourrait récupérer de l’argent en demandant à tout le monde de boycotter les théâtres qui ne jouent pas le jeu de la parité dans les auteur-e-s/ metteur-e-s en scène, et de mettre les sommes des billets/abonnements dans Les Nouvelles News/ nouvelles façons d’agir.

  10. C’est un grand dommage …
    Je croise les doigts pour qu’un mécène se penche avec bienveillance sur le sort critique de Les Nouvelles News.
    Merci en tout cas Madame Germain pour votre audace et Bravo de mener cette bataille.

  11. Je suis triste d’apprendre que les nouvelles news pourraient s’arrêter. Merci pour votre implication. Toute l’actualité nous enseigne que rien n’est acquis, jamais, sans doute en matière de droits en général et particulièrement concernant les droits des femmes. Merci aussi de nous avoir épargné le triptyque “mode-beauté-déco” et autres manuels de savoir-être et savoir-se-soumettre et à bientôt, j’espère.

  12. Bonjour Isabelle,

    Quelle bien triste nouvelle !! ☹️

    Nous sommes nombreuses, mais pas assez, à le penser.

    Quelle folie que tous ces gens qui croient que l’égalité est atteinte alors
    qu’il reste encore tellement à faire pour y arriver.

    Merci et bravo pour ton courage, et avec Arnaud pour vos articles d’un
    regard différent et toujours pertinent.

    J’espère qu’un repreneur saura trouver le bon business model car vous allez
    trop nous manquer.

    Je pense bien à toi/vous et t’/vous embrasse.

    Emmanuelle

  13. Bonjour,
    Je partage également les regrets de nombrE d’entre nous sur cette nouvelle… Je pensais aussi que mon abonnement était un soutien “suffisant”. J’aurais voulu faire mieux.
    Car comme cela a été dit, l’information obtenue ici n’a pas d’équivalent.
    Je terminerai juste en vous remerciant vraiment pour cela justement et en vous souhaitant le meilleur possible pour la suite.

  14. Je suis très sincèrement peinée de cet arrêt et je tenais à vous féliciter de votre engagement , votre talent, votre endurance. De mon coté tout à fait bénévolement je continue et continuerai aussi à faire prendre conscience aux femmes autour de moi que la lutte pour moins d’inégalités n’est pas finie. J’ai hélas un budget très serré et n’ai pu vous soutenir qu’une année..J’ai toujours eu beaucoup d’intérêt à lire vos nouvellesnews ! MERCI.& impatiente d’apprendre un jour de votre part une bonne nouvelle, celle d’une reprise ! je vous le souhaite ardemment.
    louise

  15. Avoir tenu presque une décennie, c’est déjà formidable! Merci pour toutes ces années, tout ce travail. J’espère moi aussi très fort qu’une continuation sera possible d’une manière ou d’une autre.

  16. Une contribution masculine de soutien à toute l’équipe.
    Bonne continuation à toutes et à tous quel que soit le devenir du journal !

  17. Je n’ai pas vu passer de souscription. En avez-vous lancé une ?
    Quel montant d’argent faudrait-il ? Dans quels délais ?
    Qu’est-ce que ça veut dire, “un repreneur” ?…

  18. bonjour Isabelle Germain,
    c’est bien dommage tout ça.
    merci pour votre courage et vos engagements militants et financiers.

    Chaque jour, chaque heure, chaque minute nous sommes confrontées dans notre vie quotidienne, vie professionnelle, vie syndicale, vie de loisirs…vie de femme, à ces inégalités.

    Il y avait enfin un journal, sans pub et sans compromis qui dénonçait ces pratiques archaïques, discriminantes, illégales, criminelles, idiotes … Ce journal va peut-être disparaitre ! c’est bien le signe que ça n’intéresse pas ceux qui ont l’argent et le pouvoir.
    D’ailleurs le contraire aurait été étonnant.

    pourquoi les hommes renonceraient-ils a leurs privilèges ?! … il faudra encore beaucoup de temps pour les convaincre qu’ils doivent perdre leurs privilèges pour gagner par eux mêmes leur place et leur dignité.
    isabelle Molins

  19. C’est un grand manque que cette interruption des Nouvelles news!! Les Nouvelles news sont pour moi un outil de travail avec des analyses exigeantes (vous êtes par exemple les seul-e-s à avoir produit un analyse rigoureuse sur le programme 137!), une veille avec des sujets que je ne trouve nulle part ailleurs. Mais c’est aussi un plaisir de lecture…
    Bref j’espère sincèrement vous lire bientôt…

  20. J’apprends donc que les offres de reprise affluent et qu’elles émanent exclusivement d’hommes… Où sont les femmes?
    Encore trop absentes parce que, majoritairement, nous possédons encore bien moins d’argent … et/ou qu’il sera investi vers des projets plutôt “sociaux” que “capitalistiques” car nous sommes encore majoritairement socialisées pour être plus sensibles au “care”, et ainsi moins enclines à “risquer” notre argent sinon dans une entreprise dont les résultats nous paraîtrons plus sûrs ou bénéfiques au plus grand nombre… et/ou nous continuons à nous sentir moins/pas légitimes à investir dans une entreprise de presse jugée encore perçue comme une activité réservée… L’argent est “social”, l’économie est genrée, ainsi que l’a démontré la sociologue économiste Viviana Zelizer.

  21. Quel dépit. Je vous remercie pour votre travail, votre pugnacité et vos résultats, quand bien même il vous faut baisser les bras aujourd’hui. J’en suis révoltée, moins que vous naturellement.
    Quelle triste nouvelle qui me met en colère. J’espère bien sûr qu’il y aura repreneuse. Mais à vous lire, les chances sont infimes. Je ne pense pas que vous n’ayez pas frappé aux bonnes portes, mais que la société a vraiment de la peine avec les femmes, l’égalité et l’inclusion.

    Je vous souhaite plein succès avec tout ce que vous entreprendrez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php