Accueil Politique & SociétéFamilles L’Irlande pense au congé paternité

L’Irlande pense au congé paternité

par Arnaud Bihel
Irish Cabinet 2013

Le très masculin gouvernement irlandais, 2013 (Frances Fitzgerald est l’avant-dernière à droite, au premier rang), by Department of Health – Flickr: 031, via Wikimedia Commons (CC BY 2.0)

Le congé paternité n’existe pas aujourd’hui dans le pays. Pour la ministre de la Justice et de l’Égalité, cette mesure est « un pré-requis pour l’égalité des sexes ».


 

L’Irlande va-t-elle se doter d’un congé paternité ? C’est le vœu de la ministre de la Justice et de l’Égalité. Dans un discours, jeudi 25 septembre, Frances Fitzgerald a indiqué qu’elle souhaitait voir le principe d’un congé paternité rémunéré ajouté au projet de loi sur la famille, en cours de rédaction. Reste à préciser comment il s’articulera avec le congé maternité. Et à trouver les financements nécessaires, ce qui « ne sera pas facile », admet Frances Fitzgerald. Car pour la ministre toute réforme « ne doit pas être – ou ne pas apparaître comme – une dilution des droits existants » pour les mères.

(A méditer par le gouvernement français, qui envisage de raccourcir le congé parental pour les mères.)

L’Irlande est l’un des rares pays européens (l’Allemagne en est un autre) à n’accorder aucun congé paternité. « Le défaut le plus flagrant que j’observe dans notre législation actuelle est le manque de soutien aux pères autour de la naissance et des premiers jours de leur enfant », a souligné la ministre, et relevant que la loi doit accompagner les évolutions de la société. « Le partage des responsabilités familiales et parentales est un pré-requis pour promouvoir une vraie égalité des sexes sur le marché du travail et permettre aux deux parents de jouer leur rôle d’aidants dans la famille. C’est une situation ‘gagnant-gagnant’. » Extraits de son discours :

« La récession économique a poussé un grand nombre d’hommes au chômage. En conséquence, la dynamique de certains ménages a considérablement changé, la femme étant devenue le principal, ou le seul, soutien de famille, et l’homme ayant endossé le rôle domestique et de garde des enfants. Mais est-ce que la société et la culture soutiennent les hommes et leurs familles dans de tels choix ? »

« Ces dernières années, nous avons connu une extraordinaire croissance du nombre de femmes sur le marché du travail ; elles représentent désormais 45% des personnes en emploi en Irlande. Mais malgré cette tendance positive, les femmes restent largement sur-représentées dans le temps partiel » : plus du tiers des femmes qui travaillent le font à temps partiel, contre 14% des hommes. « Nous devons nous interroger sur cette situation ».

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Le congé paternité européen à la trappe

 

Photo : le très masculin gouvernement irlandais, 2013 (Frances Fitzgerald est l’avant-dernière à droite, au premier rang), by Department of Health  – Flickr: 031. Licensed under Creative Commons Attribution 2.0 via Wikimedia Commons.

 

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

Laisser un commentaire