Accueil International IVG sous pression en Europe

IVG sous pression en Europe

par La rédaction

L’Espagne, mais aussi la Lituanie et la Macédoine : autant de pays européens qui cherchent à limiter le droit à l’avortement.


 

« Avortement : un vent mauvais souffle sur l’Europe ». C’est l’alerte lancée par le Planning Familial, qui observe plusieurs tentatives de gouvernements européens visant à restreindre « considérablement » l’accès à l’avortement.

Mercredi 29 mai, le gouvernement de Macédoine a ainsi présenté un projet de loi qui, selon le Planning familial, complique les conditions d’accès des femmes à l’IVG. Les demandes devront notamment être soumises à l’approbation d’un comité médical. Ce projet de loi « ne restreint en aucune façon le droit des femmes à choisir » , assure le ministre de la Santé Nikola Todorov, estimant que le pays reste parmi les plus libéraux en la matière, comme c’est le cas depuis 37 ans dans ce pays des Balkans. Il ne s’agit que de limiter l’avortement quand il peut mettre en danger la santé de la femme enceinte, assure le ministre.

La veille, c’est de la Baltique qu’est venue une autre menace : le parlement lituanien a accepté d’examiner une proposition de loi visant à interdire pour de bon l’avortement. Un texte calqué sur la très stricte législation polonaise. A l’heure actuelle, l’avortement est autorisé en Lituanie jusqu’à la 12e semaine de la grossesse .

Le gouvernement espagnol, enfin, reste déterminé à revenir sur le droit à l’IVG, ouvert par le précédent gouvernement en 2010. Le texte, annoncé de longue date, n’a pas encore été présenté. Mais le ministre de la Justice Alberto Ruiz Gallardón a récemment confirmé sa volonté d’aller au bout et précisé que la réforme inclurait l’interdiction de l’IVG même en cas de malformation grave du foetus.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

Au Salvador, avortement interdit, même pour sauver la vie

 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

Bacevicius 31 mai 2013 - 09:51

et je constate que dans mon cher pays, bientôt il sera carrément interdit de baiser si ce n’est pour commencer une nouvelle vie.
Putaing… je me demande comment ces post-communistes en sont arrivées là? Et tous ces lois à la con pour sauvegarder soi-disant la nation, cachent une incapacité grossière, un échec des dirigeants sur les plans sociaux et économiques. Ces plus facile d’interdire que d’ameilleurer les conditions des jeunes couples. Hors elle sont catastrophiques! Le SMIC est à 200 euros alors que la bouffe les fringues et beaucoup d’autres choses coûtent déjà pareille qu’en France, si ce n’est plus cher. Alors ça travaille au black, ça cache les impôts, la corruption est la monnaie courante bref l’image est plutôt triste pour dire la vérité.

Répondre

Laisser un commentaire