Accueil Economie Journées d’économie mixtes (presque)

Journées d’économie mixtes (presque)

par Isabelle Germain

« Comment faire autrement ? » C’est le fil rouge des Journées de l’économie (JECO) qui se tiendront à Lyon du 8 au 10 novembre prochain. Cette année, « pour la première fois le grand témoin est une femme : Madame Anne Lauvergeon, ancienne Présidente directrice générale d’Areva, Présidente du fonds A2i et Présidente du Conseil de Surveillance de Libération », annonce le dossier de presse. Une manifestation enfin mixte alors que les milieux économiques ont du mal à se féminiser ?

Un bémol et une nouvelle encourageante. Le bémol : les trois conférences plénières, les plus visibles, ne comptent que trois femmes sur les 22 intervenants. Mais il faut aller chercher les pépites ailleurs, dans les conférences moins visibles qui composent le vivier des prochaines éditions. Et là, surprise : une conférence est 100 % féminine. Et pas pour parler des femmes dans l’économie ou du gloss le plus fou ! Elles sont au cœur de l’actu : « Euro : une crise économique qui dure pour quel rebond » (le Jeudi 08 novembre à 17 h à la Bourse du travail de Lyon). Les intervenantes : Agnès Bénassy-Quéré, Professeur à l’Ecole d’Economie de Paris / Présidente-déléguée du CAE ; Sylvie Goulard, Députée européenne, élue dans la circonscription Ouest de la France ; Ulrike Guérot, Representative for Germany & Senior Policy Fellow European Council on Foreign Relations ; Hélène Rey , Professor of Economics (London Business School) ; Natacha Valla, Directeur Exécutif, Recherche Macroéconomique Goldman Sachs Paris.

Le programme complet est ici.

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

Lili 26 octobre 2012 - 16:47

Excusez moi mais une conférence 100 % féminise c’est au mieux de la discrimination anti-hommes, au pire de la getthoisation des femmes pour se donner bonne conscience. (mais nooon on n’est pas sexistes, la preuve on a une conf invisible avec seulement des femmes… et 3 femmes « bankables » dans nos plénières-parce que juste compétentes, faut pas déconner, on peut mettre un homme si c’est juste la compétence)
L’égalité c’est l’égalité, quoi.

Répondre
isabelle germain 26 octobre 2012 - 17:43

Bien sûr il ne faut pas chercher à avoir que des femmes.. on voulait juste montrer qu’il y a un potentiel de femmes économistes… Et qu’on arrête de nous dire « on voudrait bien avoir plus de femmes mais on n’en trouve pas »

Répondre

Laisser un commentaire