Accueil MédiasBruits et chuchotements La fin des photos de femmes nues… et autres mesures contre le sexisme à la SNCF

La fin des photos de femmes nues… et autres mesures contre le sexisme à la SNCF

par Arnaud Bihel

SNCFSuite à l’action du réseau SNCF au féminin, 23 propositions ont été adoptées pour féminiser les recrutements et les promotions et lutter contre les comportements sexistes au travail.


 

Rectification de trajectoire pour la SNCF : après avoir été accusée de sexisme l’hiver dernier pour avoir donné des conseils vestimentaires et de beauté à ses contrôleuses, l’entreprise vient d’adopter un « Manifeste », série de 23 mesures pour lutter contre le sexisme et promouvoir la parité.

Premier objectif de ce texte signé par six hauts dirigeants dont le président Guillaume Pépy : augmenter la proportion de femmes à tous les niveaux de l’entreprise. Elles ne sont que 20% actuellement. Très concrètement, tout manager devra s’engager à recevoir au moins une femme pour chaque poste à pourvoir. Une attention particulière sera portée à la constitution de « viviers » de talents féminins.

Deuxième objectif: s’attaquer aux comportements inappropriés. « Le sexisme en entreprise est comme le sel de la mer, il ne se voit pas », constate Virginie Abadie-Dalle. La présidente du réseau SNCF au féminin – le plus important réseau féminin de France avec 4000 membres – espère que ce manifeste va « libérer la parole des femmes » à propos des actes et paroles sexistes.

La SNCF était l’une des neuf entreprises consultées par le Conseil supérieur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes pour une étude sur les relations de travail hommes-femmes fin 2013. Les résultats étaient sans appel : 80% des salariées interrogées considéraient que les femmes étaient régulièrement confrontées à des attitudes ou des décisions sexistes et 93% estimaient que cela modifiait les comportement des autres salariés.

Voir : Des blagues à la discrimination, le poids du sexisme en entreprise

Tous les managers vont donc être formés à la mixité. Le manifeste propose également de renforcer la lutte contre le harcèlement sexuel et les attitudes sexistes en améliorant le dispositif d’alerte face à ces comportements. Alain Krakovitch, directeur de SNCF Transilien, a même promis que les photos de femmes dénudées seraient désormais bannies des bureaux… Un comité de suivi va être mis en place pour suivre tous ces engagements. Histoire de s’assurer que cette bonne volonté soit bien suivie d’effets.

 

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS :

« Discrimination inconsciente » : débat chez Google

La Silicon Valley au travail pour se féminiser

Dossier – ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE

 

Laisser un commentaire