Accueil Société La fourberie d’escarpins…

La fourberie d’escarpins…

par La rédaction

escarpin

Contre le sexisme, des hommes posent en escarpins rouges dans Marie Claire. En partenariat avec un marchand de chaussures…


Le 8 mars commence dès aujourd’hui. L’an dernier, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, le magazine Marie Claire grimait en hommes huit femmes de pouvoir pour poser cette question : «  Si j’étais un homme, m’aurait-on traitée ainsi ? ». L’initiative était percutante.

Cette année, dans son numéro de mars publié dès cette première semaine de février, le magazine retourne le miroir. « Huit hommes célèbres ont accepté de poser en talons afin de s’engager aux côtés de Marie Claire dans la lutte contre le sexisme. »

Huit hommes en escarpins rouges, « symbole s’il en est de l’ultra-féminité », souligne l’édito, voilà qui interpelle. Et fait avancer l’égalité ? Il faudra ouvrir le magazine pour savoir à quel point ces personnalités prennent en main la lutte contre le sexisme. Car les petites phrases de ces huits hommes sélectionnées par Marie Claire sur son site internet ne sont pas franchement parlantes. Le chanteur Christophe fait même dans les mots rose bonbon en déclarant : « Seule la femme possède les clés du paradis. »

Et on remarquera que si, l’an dernier, les femmes revêtaient entièrement l’apparence d’un homme, la version inversée, cette année, s’arrête aux escarpins. Et, surprise, on découvre que cette opération anti-sexisme a un partenaire commercial : « le numéro 1 de la chaussure sur internet » !

MarieClaire

Sans compter que c’est le titre « Spécial Mode » qui se détache sur la couverture du magazine.

La petite phrase la plus subversive est à mettre au crédit du chanteur/comédien Julien Doré, fier sur ses talons rouges : « Au cinéma, c’est toujours le même refrain ringard : une actrice doit être sexy ». On pourrait aisément le paraphraser : «  Dans les magazines féminins, c’est toujours le même refrain ringard : une femme doit être sexy »…

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

7 commentaires

Seb. 7 février 2013 - 17:38

Effectivement cela ressemble surtout à un coup publicitaire. En même temps la dernière fois, il y avait bien Rachida Dati qui fait tout de même un usage particulièrement opportuniste de la question du sexisme.

Répondre
martin dufresne 7 février 2013 - 23:11

« une femme doit être sexy »
Et le féminisme doit être porté par des hommes pour être acceptable dans les magazines féminins.

Répondre
Romane 8 février 2013 - 19:21

Iggy Pop en robe a bien plus d’allure que ces hommes en escarpin et c’est bien plus percutant comme ses propos contre le sexisme “Je n’ai pas honte de m’habiller “comme une femme”, car je ne pense pas qu’il soit honteux d’être une femme.”

Pour le voir en robel: http://feministpicture.tumblr.com/post/31279286132/iggy-pop

Répondre
tetue 10 février 2013 - 12:23

Si au moins ils avaient la tenue complète, aussi dénudés qu’une femme (jupe, décolleté), aussi sexy, si au moins ils avaient vécu 24h dans cette tenue (comme l’artiste Michel Journiac… en 1972 ! par exemple) pour témoigner de l’inconfort…

Encore une récupération commerciale de cette journée de luttes !

Répondre
de profundis 10 février 2013 - 18:14

ce n’était pas un magazine féministe à une époque ?

Répondre
christine gamita 11 février 2013 - 17:05

Histoires vestimentaires qui se mordent la queue ? Marie pas claire sur ce coup-là… Nous sommes très sensibles à ces grands hommes qui montrent qu’ils n’auraient pas honte d’endosser nos vêtements en signe de solidarité ? en quoi donc ? les talons et la féminité, une souffrance ? – Quelqu’un a-t-il dit qu’il faudrait avoir honte d’être une femme ? Non pas du tout, on ne nous dit pas ayez honte ! On nous a dit soyez fières, et ailleurs on continue de le leur rabâcher, soyez très fières d’être sous la férule du pater (familias) et ses fils, en leurs tribus patrilinéaires dont vous êtes la clef de la perpétuation, oh mères, oh idoles! De quel honte parle-t-il donc pépé Iggy – Comme quoi encore une fois l’enfer pavé de bonne intentions- Mais au fond pour tous « the show must go on » & the rotatives ! http://susaufeminicides.blogspot.fr/2012/01/question-desthetique-des-sagging-pants.html

Répondre
09 Aziza 25 mars 2013 - 15:12

effectivement les « MARIES-PAS -CLAIRES-« , était une publication féministe; j’ignore si elle perdure.
C’était trés percutant!

Répondre

Laisser un commentaire