La France remporte le Tournoi des 6 nations et le Grand Chelem

par Isabelle Germain

rugby féminin19-15, face à l’Irlande. Les Bleues ont remporté le quatrième Grand Chelem de leur histoire à Pau dans un stade euphorique… Et dans l’indifférence de médias récalcitrants au sport féminin.


Ce n’est pas une blague, la France a bel et bien remporté le Tournoi des 6 nations cette année… mais un tournoi féminin. Alors, point de commentateurs extatiques. Pas de reportage dans le principal quotidien sportif l’Equipe (pourtant subventionné par des fonds publics à hauteur d’environ 4 millions d’euros). Pas de glorieux « elles ont du cœur les petites » avec l’accent chantant du sud-ouest. Et pourtant, elles en ont du cœur ces joueuses. La plupart d’entre elles prennent des congés sans solde pour honorer ce tournois et s’entrainent dans des conditions matérielles compliquées.

Mais étant donné le peu d’écho qui est donné à leur performance, il est probable qu’elles poursuivent leur aventure sans grands moyens. Elles ont fait vibrer le stade du Hameau de Pau ainsi que le raconte le site rugbyrama qui voit les Françaises sur le toit de l’Europe. Elles ont su donner du plaisir à leur public. Mais chut, elles ne feront pas l’ouverture des journaux télé. Un progrès tout de même :le match a été transmis sur France 4 vendredi dernier.

Tabou

Le sport féminin semble encore être tabou. Ce lundi, le CSA faisait connaître sa désapprobation concernant le traitement journalistique des JO féminins de Sotchi sur le service public. Le tandem Monfort /Candeloro ayant à plusieurs reprises glosé sur le physique des sportives et fait des allusions à leur vie privée. Un comportement qui reflète le traitement du sport féminin dans les médias mainte fois dénoncé par les sportives lasses d’être réduites à une fonction décorative (voir Marion Bartoli fait mouche)

Le sport féminin est subversif aux yeux de ceux qui considèrent que « la » femme doit être sexy sans autre forme de procès. Et ils le font savoir dans les micros que le service public leur confie. Il faudra attendre que les mentalités des journalistes sportifs évoluent pour que le rugby, sport dit « viril mais correct » sorte de l’ombre quand il est joué par des femmes.

Lire aussi sur Les Nouvelles NEWS

Pas d’argent public pour les sportives… ou si peu

La compétition sportive favorise le leadership des femmes

Exclusif : le dernier vainqueur français de Roland-Garros est une femme !

Le foot féminin, « ça vaut que dalle ! »

Vers davantage de sport féminin à l’antenne

Illustration : capture d’écran France TV

Partager cet article

Laisser un commentaire

Are you sure want to unlock this post?
Unlock left : 0
Are you sure want to cancel subscription?