Accueil Politique & Société La parité recule encore au gouvernement

La parité recule encore au gouvernement

par La rédaction

Olivier Véran et Agnès Buzyn lors de la passation des pouvoirs

Avec la sortie d’Agnès Buzyn, le nouveau remaniement grignote encore une part du terrain laissé aux femmes.

Benjamin Griveaux ayant décidé de ne plus être candidat à la mairie de Paris pour des raisons largement commentées, c’est Agnès Buzyn qui va porter les couleurs de LREM. Celle qui était ministre de la Santé depuis l’élection d’Emmanuel Macron a donc quitté son poste et c’est un homme qui lui succède, le député Olivier Véran.

De remaniements en remaniements, la parité perd du terrain au gouvernement. Depuis 2017, l’équipe gouvernementale a connu seulement deux mois de très légère supériorité féminine en nombre de ministres. Mais quand deux postes ont été ajoutés en septembre dernier, un pour les retraites et un autre pour les transports, c’en était fini.

Voir LES FEMMES NE SONT PLUS MAJORITAIRES AU GOUVERNEMENT

Aujourd’hui, sur les 37 membres du gouvernement, 17 sont des femmes. Parmi les ministres de plein exercice et ministres délégués, on compte 12 hommes (en comptant le Premier ministre) et huit femmes. Du côté des secrétaires d’Etat rien de bouge cette fois-ci : neuf hommes et neuf femmes.

En revanche, ce sont trois femmes qui vont faire la course en tête pour devenir maire de Paris : la maire sortante Anne Hidalgo, Rachida Dati pour LR et donc Agnes Buzyn pour LREM. Mais ces trois figures ne doivent pas occulter la faible part de femmes têtes de lise dans toute la France.

Voir Elections municipales : appel à partager le pouvoir

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire