La révolution ne sera pas féminisée

Cinquante ans après, la contestation du pouvoir serait-elle toujours une affaire d’hommes ? Mai 1968, Mai 2018, deux images sans aucune femme.


 

Le 5 avril, Libération racontait comment la gauche (hors PS) « s’organise face à Emmanuel Macron ». Entre soutien aux cheminots et préparation d’une grande manifestation contre la politique d’Emmanuel macron, le 5 mai, les leaders d’une gauche de combat tentent de se serrer les coudes.

Qu’ils soient du NPA, du PC, de la France Insoumise, ou de Génération·s, ces dirigeants qui se sont retrouvés dans la Somme le 5 avril ont un point commun : ce sont tous des hommes. Aucune femme visible sur la…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php