Accueil Politique & SociétéÉLECTIONS 2017 Le fils payé 27% de plus que la fille : le sexisme s’invite pour de bon dans l’affaire Fillon

Le fils payé 27% de plus que la fille : le sexisme s’invite pour de bon dans l’affaire Fillon

par La rédaction
François Fillon en 2008. Par Remi Jouan [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

François Fillon en 2008. Par Remi Jouan [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

Le Canard Enchaîné révèle, entre autres, que François Fillon payait son fils 27% de plus que sa fille, à qualifications égales.

C’est une des affaires dans l’affaire. Le Canard Enchaîné révèle, mercredi 1er février, que François Fillon a embauché sa fille puis son fils, alors étudiants en droit, comme assistants alors qu’il était sénateur, entre 2005 et 2007.

Et l’un des éléments du dossier, selon les informations de l’hebdomadaire, est leurs salaires respectifs : ses deux enfants avaient le même âge, 23 ans, le même niveau d’études. Et pourtant le frère a eu droit à un salaire bien plus élevé que la sœur : 3 814 euros bruts mensuels pour elle, 4 846 euros pour lui : 27% de plus.

« Toujours aussi féministe », se moque le Canard dont François Fillon dénonçait une semaine plus tôt la misogynie. De quoi susciter une vague supplémentaire de commentaires acerbes. Exemple parmi bien d’autres :

 

Traduction : « Fillon a payé sa fille de 23 ans 3 800€/mois puis son fils de 23 ans 4 850€/mois. Il a donc au moins respecté une règle clé de la vie professionnelle : l’inégalité salariale entre femmes et hommes. »

Avant cette révélation, un autre homme politique s’était fait épingler, bêtement, sur le même sujet. En voulant ironiser sur l’affaire Fillon le député écolo François de Rugy avait, lundi 30 janvier, publié les bulletins de salaire de ses deux assistants parlementaires, un homme et une femme. Problème : s’il avait anonymisé leurs noms, il n’avait pas pensé à masquer leurs numéro de sécurité sociale. Ce qui a permis de constater que son assistante gagne moins que son assistant – 2 289 euros contre 2 434 euros – alors même qu’elle est plus âgée et travaille 30 heures de plus par mois.

François de Rugy a, depuis, dépublié son tweet et a justifié auprès du Lab cet écart de salaires : « Ce sont deux personnes qui n’ont pas la même expérience, le même parcours et qui ne font pas le même travail. Il y a une personne qui fait un travail plutôt de secrétariat, qui s’occupe de la gestion de l’agenda, des déplacements, etc., quand l’autre fait un travail législatif, de rédaction de propositions de loi et d’amendements. »

 

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

2 commentaires

2 commentaires

Christian Chevallier 1 février 2017 - 17:39

Le sexisme est dans la nature même de l’esprit maffieux.

Répondre
Armelle Danet 4 février 2017 - 12:34

J’ai un autre vision de la paye plus importante du fils: il fallait payer les études du fils qui se préparait à aller à Harvard, pourquoi pas avec l’argent public! La fille n’a pas eu le droit à ce privilège.

Répondre

Laisser un commentaire