Le « péril mortel » qui affole les Immortel·le·s

L’Académie française réfute l’écriture inclusive qui mettrait en « péril mortel » la langue de Molière. Mazette !


 

L’Académie française a réagi officiellement à « l’écriture inclusive ».  Son opposition était prévisible. La vénérable institution nie le féminin en son sein au point de demander aux académiciennes de s’appeler, entre elles, « cher confrère ». Elle a bataillé avec la dernière énergie dans les années 1990 contre la féminisation des titres et noms de métiers – seulement ceux qui tutoient les sommets… les métiers comme ouvrière ou secrétaire étaient déjà féminisés. La seule exception notable à la règle du masculin a été faite de façon alambiquée il y a trois ans.…

La suite de cet article est accessible sur abonnement. Vos abonnements permettent aux Nouvelles News d’exister.

Pour accéder au contenu vous devez soit vous connecter soit vous abonner

css.php