Accueil Eco & Social Le women’s forum appelle le G20 à une relance inclusive

Le women’s forum appelle le G20 à une relance inclusive

par La rédaction

Pacte « zéro gap », #WomenEntrepreneurs4Good, éga-conditionnalité… à quelques jours du G20, le women’s forum avance des pions pour l’égalité économique entre femmes et hommes.

A l’occasion du Women’s Forum G20 Italy, qui se tenait les 18 et 19 octobre, quelques jours avant le sommet des chefs d’Etat des 20 pays les plus riches à Rome (du 30 au 31 octobre), Chiara Corazza, représentante spéciale auprès du G7 et du G20, a voulu, une nouvelle fois que les dirigeants s’engagent « à placer les femmes au cœur de l’économie, de la société et de la science. »

Elle cite deux chiffres qui montrent la nécessité de changer de paradigme : les femmes représentent 52% de la main d’œuvre mondiale, mais leur contribution à la croissance économique ne dépasse pas 34%. Et si une approche genrée de l’économie ouvrait de nouvelles perspectives ? Le women’s forum appelle les « dirigeants du G20 (à) intégrer la dimension de genre dans leur agenda », à partager le pouvoir avec les femmes, à faire de « l’éducation et en particulier les STEM (secteurs scientifiques, techniques, des sciences de l’ingénieur et des mathématiques) pour les filles et les femmes » une priorité, à promouvoir « une technologie responsable pour le bien, le lien entre le climat et le genre, l’autonomisation des femmes provenant de l’entreprenariat, et la nécessité d’un accès égal à la santé. » Il prône même l’éga-conditionnalité : « nous demandons instamment que des critères de genre soient systématiquement adoptés dans l’aide internationale au développement et qu’une représentation égale soit atteinte à tous les niveaux de la gouvernance publique et privée. »

Le groupe de réflexion animé par Chiara Corazza suggère aux dirigeants du G20 de prévoir qu’une partie du produit de la taxe de 15% sur les multinationales soit consacrée à l’éducation des filles dans les STEM. 3%, cela représenterait 4,5 milliards par an. Côté santé, 10% du budget santé du plan de relance pourrait s’orienter vers des sujets spécifiques aux femmes  et les femmes devraient participer davantage aux essais cliniques, demande le groupe.

On ne sait pas encore si les dirigeants politiques entendront ces demandes, mais côté entreprises privées, un engagement a été pris… sans certitude qu’il sera tenu. Dès l’ouverture du forum à Milan, 26 dirigeants de grands groupes ont signé avec le women’s forum, un pacte « zéro gap » les engageant à supprimer, avant 2030, les écarts entre les femmes et les hommes. La liste des efforts à accomplir pour y parvenir reprend des idées qui circulent chaque fois qu’il est question d’égalité professionnelle sans être appliquées vraiment : former les recruteurs pour éliminer les biais de genre, réaliser des embauches paritaires, prévoir la conciliation travail / vie privée… Quand, comment, avec quelles sanctions s’ils ne respectent pas cet engagement ? 

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

0 commenter

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com