Accueil Sport Les footballeuses acceptent une baisse de salaire, pas les footballeurs

Les footballeuses acceptent une baisse de salaire, pas les footballeurs

par La rédaction

Victoire OL 2019 par Steffen Prößdorf sur wiki commons

A Lyon, l’équipe féminine, championne de France depuis 14 ans, joue la solidarité dans la crise sanitaire. Pas l’équipe masculine.

Il y a quelques jours, l’équipe des joueuses de L’Olympique lyonnais (OL) était sacrée championne de France pour la quatorzième année consécutive. Dans des conditions particulières cette année puisque le Championnat de foot avait été suspendu mi-mars en raison de l’épidémie de covid-19 et définitivement arrêté le 28 avril.

14 titres consécutifs, les joueuses pourraient avoir la grosse tête ! Il semble bien que non. La crise sanitaire a plongé les clubs de foot dans des difficultés financières et certains dirigeants de club ont demandé des efforts sur les salaires à leurs joueurs. Interviewé sur FranceInfo ce mercredi 27 mai, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique lyonnais a indiqué qu’il  avait eu « une prise de conscience collective beaucoup plus du côté de l’équipe féminine. » Alors que du côté des hommes, « on n’a pas eu une unanimité sur ces dispositions… Notre équipe féminine a trouvé une solution unanime. » Chez les hommes, « il y a eu des discussions, des échanges. C’est une décision qui appartient à chaque joueur. Nous avons un certain nombre de joueurs qui ont accepté, d’autres qui n’ont pas accepté » a déclaré le président.

Jean-Michel Aulas rappelle que « L’État avait accepté que les joueurs soient mis en chômage technique. Alors ce n’est pas évidemment l’intégralité du salaire qui est prise en charge », mais jusqu’à quatre fois et demi le Smic, « ce qui constitue une petite part uniquement de leur rémunération ».

Tous les joueurs n’ont pas refusé la baisse temporaire des rémunérations tandis que toutes les joueuses l’ont acceptée. Et pourtant, la question de la différence de salaires entre femmes et hommes dans tous les sports et en particulier dans le foot est un sujet très épineux…

Lire aussi dans Les Nouvelles News

ETATS-UNIS : LE COMBAT POUR L’ÉGALITÉ SALARIALE AU FOOT CONTINUE
L’ÉCONOMIE DU SPORT ENTRE HOMMES
VERS L’ÉGALITÉ SALARIALE POUR LES FOOTBALLEUSES AUSTRALIENNES
COUPE DU MONDE FÉMININE SUR TF1 : LE JT DE PERNAUT CRAQUE

Triplé de l’OL, qui en parle ?

« Je ne discute pas de football avec des femmes »

Foot : les Lyonnaises invisibles

Le football dans la presse écrite est à 98% masculin

Partager cet article

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

1 commenter

1 commenter

Léa 28 mai 2020 - 22:46

Et bien je suis désolée de le dire, mais elles ont eu tort. Voilà. Si les hommes n’acceptent pas, les femmes non plus. Et d’ailleurs je ne comprends même pas pourquoi cette discussion a été tenue séparément, les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. C’est déjà le signe d’un très gros problème. Ils et elles sont tous salariés du même club pour rigoureusement le même travail : jouer au foot. On ne devrait même pas pouvoir écrire cet article parce qu’on ne devrait même pas savoir le nombre de femmes et d’hommes qui ont accepté ou refusé : l’effectif de l’OL était partagé et il y a eu des refus, et des acceptations. Point.
Alors je suis désolée, mais les femmes ET les hommes doivent refuser le principe de séparation sexuée des négociations quand on pose la même question à tous dans le même contexte.

Répondre

Répondre à Léa Annuler la réponse