Accueil Société Le marchand d’outils ne veut que des vrais mecs

Le marchand d’outils ne veut que des vrais mecs

par La rédaction

La page recrutement de la société Levrat est une ode à la virilité poilue. Au risque de tomber dans la discrimination.


Mise à jour : suite aux réactions provoquées par notre article (et celui, à l’origine, du Canard Enchaîné), la société Levrat a fini par retirer de son site internet l’annonce concernée. Elle s’explique ainsi : « Suite à de nombreux courriers, vous avez exprimé votre mécontentement concernant la parution d’un texte qui se voulait drôle au second degré et volontairement provocateur. Beaucoup de lecteurs se sont sentis choqués et blessés. Ainsi, nous voulons nous excuser pour ce texte qui n’avait pas sa place dans nos colonnes. »

Nous écrivions le 4 avril :

 

C’est un message repéré par le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 3 avril. La société Levrat se présente comme « l’un des principaux distributeurs de produits de fixations, d’outillage et de consommables pour les professionnels de l’industrie, du bâtiment et des collectivités ». Et elle recrute des attachés commerciaux. Mais pas n’importe lesquels ! Le message posté sur la page recrutement de son site internet ne fait pas dans la dentelle. Le voici en intégralité (et en copie d’écran ci-dessous) :

« Ce que la société Levrat recherche, ce sont des hommes, des vraix (sic) ! Pas des rabougris, des minets immatures, des paresseux ni des arrivés, pas des comptables d’heures supplémentaires, pas des complexés, des inhibés, des anxieux, des bilieux dévorés d’inquiétude, des timorés. Pas des surnuméraires, des amateurs ou des bénévoles. Pas des fil-à-la-patte. Pas non plus des velléitaires, des tranches-montagnes, des braves à trois poils, des matamores, des hyperexcités ou des débraillés sympathiques. Pas des jambres (re-sic) molles, des délicats ou des fins de carrière, des soupçonneux ou des désincarnés ou bien encore des télépathes de l’action commerciale… mais des grands, des carrés, des solides, des énergiques, des efficaces, des hommes qui ont de l’estomac, du nerf, du coeur au ventre et du sang dans les veines, des hommes décidés, énergiques, disponibles. Des ogres. »

On l’aura compris, Levrat veut embaucher des durs à cuire pour vendre ses produits. Les femmes sont, de fait, exclues de cette annonce. Ainsi, derrière l’humour de corps de garde, ce message flirte avec la discrimination : le code du travail précise qu’« aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement » en raison, entre autres, de son sexe ou de son apparence physique.

Mise à jour, 5 avril : à signaler, la réaction de la blogueuse Diké, qui publie une lettre de candidature bien sentie.

 

Levrat

A VOUS DE JOUER

o Vous appréciez nos articles ?
o Vous voulez partager l’information pour que tout le monde ouvre les yeux sur l’inégalité des sexes ?
o Vous considérez que l’égalité dans les médias est la mère de toutes les batailles pour l’égalité ?
o Vous savez qu’un journal indépendant et de qualité doit employer des journalistes professionnels ?
Si vous avez répondu oui à une de ces quatre questions, faites un don pour financer l’information. Ce don est défiscalisé à 66 %. (Un don de 50 € vous coûte en réalité 17 €)

JE FAIS UN DON

14 commentaires

Lili 4 avril 2013 - 15:10

« Ce que la société Levrat recherche, ce sont des hommes, des vrai »

Ca ce n’est pas flirter avec, c’est, clairement, de la discrimination.

De plus cette annonce informe les candidats que l’entreprise ne respectera pas le code du travail en matière de :
– égalité hommes-femmes
– physique (pas de rabougris, seulement des « grands »)
– temps de travail (heures sup annoncées… seront-elles payées?)
– recrutement sur critères de compétence : c’est quoi un « surnumméraire »? un « brave à trois poils »?

La toute dernière phrase n’est formulée qu’au masculin, ce qui ne respecte pas non plus la loi…

Répondre
Lili 4 avril 2013 - 15:11

N’hésitez pas à envoyer vos CV féminins ou vos rappels de la loi à

job@levrat.com

Ils seront ravis, j’en suis sûre…

Répondre
Diké The Riveter 4 avril 2013 - 20:44

Et voilà Lili, c’est fait !

J’ai posté ma lettre de candidature ici : http://dikecourrier.wordpress.com/2013/04/05/vendeuse-motivee-recherche-une-entreprise-une-vraie/

Je suis un être un peu poilu et doté d’un cerveau, ce qui me paraît amplement suffisant !

Répondre
Parti Ambidextre 5 avril 2013 - 03:06

Cette annonce grotesque est un sexisme envers les hommes avant tout puisqu’ils sont carricaturés et ramenés à des clichés grossiers et des instincts primaires. Ras le bol de cet humour gras et néanderthalien qui fait passer les hommes pour des bourins tour justes bons à crever à la tâche.
Si les femmes ont raison de s’indigner d’être ignorées par cette annonce, les hommes doivent l’être parce qu’ils y sont insultés.
L’knspection du travail devrait être saisie de cette affaire.

Répondre
hic 5 avril 2013 - 04:09

Il manque le « pas des pédés », aussi.
@lili, en âge non plus elle ne respectera pas le code du travail:
« pas des fins de carrière »

Répondre
Marion P. 5 avril 2013 - 07:16

et si on les inondait de candidatures hors cadre?

Répondre
Lili 5 avril 2013 - 08:44

« Diké The Riveter »
Et voilà Lili, c’est fait !

J’ai posté ma lettre de candidature ici : http://dikecourrier.wordpress.com/2013/04/05/vendeuse-motivee-recherche-une-entreprise-une-vraie/

Je suis un être un peu poilu et doté d’un cerveau, ce qui me paraît amplement suffisant !

Génial votre offre, moi je n’ai pas été aussi sérieuse, j’ai juste envoyé l’article de Loi…

Répondre
Lili 5 avril 2013 - 08:46

« Parti Ambidextre »
Cette annonce grotesque est un sexisme envers les hommes avant tout puisqu’ils sont carricaturés et ramenés à des clichés grossiers et des instincts primaires. Ras le bol de cet humour gras et néanderthalien qui fait passer les hommes pour des bourins tour justes bons à crever à la tâche.
Si les femmes ont raison de s’indigner d’être ignorées par cette annonce, les hommes doivent l’être parce qu’ils y sont insultés.
L’knspection du travail devrait être saisie de cette affaire.

Tout à fait d’accord. C’est également insultant pour les hommes. Et ça mériterait que l’inspection du travail s’en préoccupe. Mais comme grâce aux NN ça va buzzer, je sens que ça va être plus efficace que l’inspection du travail…
D’autant plus que devant l’Inspection, ils diront que c’était du 2nd degré, alors que devant un mauvais buzz, ils ne prendront pas le risque de dégrader leur image…

Répondre
florence 5 avril 2013 - 11:35

j’ai demandé à levrat si en tant que femme à barbe j’avais mes chances…

Répondre
Lili 8 avril 2013 - 09:36

Je viens donc de lire leur nouvelle page et on y apprends que la société emploie 65 % de femmes.
Du coup je comprends mieux une annonce qui visait les hommes, mais qui s’y est pris d’une mauvaise façon.

Parce que c’est quand même une bonne question à se poser : comment masculiniser une société où manifestement ça manque de mixité? Comment attirer des hommes? Cette société a essayé le ton provoc macho et ça ne passe pas. Si elle publie une annonce disant explicitement « candidatures masculines recherchées » ça ne passe pas non plus.

Pourtant, de même qu’il faut encourager les candidatures féminines dans les milieux masculins, il me semble légitime qu’une entreprise qui emploie 65 % de femmes cherche à embaucher des hommes.

Comment le faire dans le respect de tous… et de la légalité?

Répondre
florence 8 avril 2013 - 10:41

« Lili »
Je viens donc de lire leur nouvelle page et on y apprends que la société emploie 65 % de femmes.
Du coup je comprends mieux une annonce qui visait les hommes, mais qui s’y est pris d’une mauvaise façon.

Parce que c’est quand même une bonne question à se poser : comment masculiniser une société où manifestement ça manque de mixité? Comment attirer des hommes? Cette société a essayé le ton provoc macho et ça ne passe pas. Si elle publie une annonce disant explicitement « candidatures masculines recherchées » ça ne passe pas non plus.

Pourtant, de même qu’il faut encourager les candidatures féminines dans les milieux masculins, il me semble légitime qu’une entreprise qui emploie 65 % de femmes cherche à embaucher des hommes.

Comment le faire dans le respect de tous… et de la légalité?

65% de femmes… c’est encore 35 % d’hommes non ? et puis comment sont positionnées ces 65 % de femmes dans l’organigramme de la société Levrat ? standardistes, secrétaires, assistantes de … ? ou aux postes clés de management ? certains chiffres qui semblent avantager les femmes peuvent aussi cacher la triste réalité du plafond de verre

Répondre
Lili 8 avril 2013 - 13:14

« florence »

65% de femmes… c’est encore 35 % d’hommes non ? et puis comment sont positionnées ces 65 % de femmes dans l’organigramme de la société Levrat ? standardistes, secrétaires, assistantes de … ? ou aux postes clés de management ? certains chiffres qui semblent avantager les femmes peuvent aussi cacher la triste réalité du plafond de verre

En effet. Mais je n’établis pas de lien entre le fait d’être plus nombreuses et celui d’être plus avantagées. Je me préoccupais seulement de mixité.

Mais recruter ou promouvoir des femmes cadres, ça va aussi avec le fait de recruter des hommes non-cadres, sans quoi on finit par penser que les femmes ne peuvent diriger que d’autres femmes. Et ça ne fait pas franchement avancer les choses…
Vu qu’on en est là aussi dans mon boulot, ça fait quand même partie de mes questions du moment.

Répondre
Diké The Riveter 9 avril 2013 - 21:24

Pour info, voici la réponse que j’ai reçue d’un mail envoyé au Préfet de Seine St Denis :

Monsieur,

Le préfet délégué pour l’égalité des chances a pris connaissance de votre signalement dont il a saisi l’inspection du travail.
Cordialement.

Secrétariat du préfet délégué
pour l’égalité des chances
auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis

Répondre
isabelle germain 10 avril 2013 - 08:33

« Diké The Riveter »
Pour info, voici la réponse que j’ai reçue d’un mail envoyé au Préfet de Seine St Denis :

Monsieur,

Le préfet délégué pour l’égalité des chances a pris connaissance de votre signalement dont il a saisi l’inspection du travail.
Cordialement.

Secrétariat du préfet délégué
pour l’égalité des chances
auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis

ha ! Merci.

Répondre

Laisser un commentaire